+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

E-auction 243-166215 - CARNUTES (Région de la Beauce) Statère d’électrum à la joue ornée et à la lyre

CARNUTES (Région de la Beauce) Statère d’électrum à la joue ornée et à la lyre TB+/TB
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des e-auctions de cgb.fr et les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente sera clôturée à l'heure indiquée sur la fiche descriptive, toute offre reçue après l'heure de clôture ne sera pas validée. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des e-auctions.

PAS DE FRAIS ACHETEUR.
Estimation : 600 €
Prix : 240 €
Offre maximum : 610 €
Fin de la vente : 11 décembre 2017 14:14:30
participants : 12 participants
Type : Statère d’électrum à la joue ornée et à la lyre
Date : Ier siècle avant J.-C.
Nom de l'atelier/ville : Chartres (28)
Métal : électrum
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 7 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Statère bien identifiable mais sur un flan court avec une frappe molle mais relativement bien centrée
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête laurée imitée de Philippe II, très stylisée avec la tête luniforme et l'œil en amande, à droite ; l’oreille ornée d’une boucle à trois brins ; chevelure en mèches complexes.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Bige à droite conduit par un aurige ; la roue du char sous la queue des chevaux et une lyre renversée entre leurs jambes.

Commentaire


Pour cette série de statères à la lyre, plusieurs classes ont été distinguées. Cet exemplaire correspond à la classe III au profil luniforme et à la joue lisse.
Les quarts de cette série sont presque l’exacte réduction modulaire du statère, mais avec un cheval à la place du bige au revers. Le style du droit et du revers, ainsi que le type de métal utilisé, rapprochent ces monnaies du statère épigraphe KABALLOS CONTI.
Les monnaies anépigraphes de cette série qui sont reprises dans le Nouvel Atlas, dans le Moneta ou encore par D. Nash sont toutes de mauvais style.

Historique


CARNUTES (Région de la Beauce)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Les Carnutes étaient l'un des peuples les plus importants et les plus puissants de la Gaule indépendante. Leur territoire s'étendait entre Loire et Seine sur l'Orléanais, le Blésois et le pays chartrain jusqu'à Mantes, c'est-à-dire la plus grande partie des départements actuels du Loiret, du Loir-et-Cher et de l'Eure-et-Loir et une partie des Yvelines. Leur centre économique était situé à Genabum (Orléans), mais leur principal oppidum semble avoir été Autricum (Chartres). Ils auraient participé à l'expédition légendaire de Bellovèse jusqu'en Italie. Ils formaient le centre géographique de la Gaule et, bien avant le début de la Guerre des Gaules, les marchands romains connaissaient le chemin de Genabum (Orléans), alors un grand centre commercial. Les Carnutes étaient aussi réputés pour leur forêt où se tenait l'assemblée annuelle des Druides. Au début de la Guerre, César avait hiverné chez les Carnutes en 57 avant J.-C. et leur avait imposé comme roi Tasgetios, qui est assassiné en 54 avant J.-C. L'année suivante, ils se soumettent mais au début de 52 avant J.-C., ils sont peut-être à l'origine de la révolte qui va soulever l'ensemble de la Gaule. Il est possible que les conjurés se soient retrouvés au cours d'une assemblée druidique. Les Carnutes massacrèrent les colons et les marchands romains de Genabum (Orléans) sous la conduite de Cotuatos et de Conconnétodumnos. César vint assiéger la ville qu'il prit, pilla et incendia, marquant le début des hostilités. Les Carnutes fournirent ensuite un contingent de douze mille hommes à l'armée de secours afin de dégager Alésia. Après la chute de Vercingétorix, l'année suivante, les Romains effectuèrent une nouvelle campagne de pacification et César punit les assassins de l'année précédente. César (BG. II. 35 ; V, 25, 29, 56 ; VI, 2-4, 13, 44 ; VII. 2, 3, 11, 75 ; VIII. 4, 5, 31, 38, 46). Strabon (G. IV, 2, 3) ; Tite-Live (HR. V, 34). Ptolémée (G. II, 8). Kruta : 68, 187, 334.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x