Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v38_0243 - CARIE - ÎLES DE CARIE - RHODES Tétradrachme

CARIE - ÎLES DE CARIE - RHODES Tétradrachme SUP
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 550.00 €
Estimation : 950.00 €
Prix réalisé : 550.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 765.00 €
Type : Tétradrachme
Date : c. 201-190 AC.
Nom de l'atelier/ville : Rhodes
Métal : argent
Diamètre : 30,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 16,98 g.
Degré de rareté : R1
Emission : 13e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large, bien centré des deux côtés avec le grènetis visible au droit, complet au revers. Portrait magnifique. Revers inhabituel de très joli style. Jolie patine grise avec des reflets dorés
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Buste imberbe d'Alexandre le Grand sous les traits d'Héraklès à droite, coiffé de la léonté.

Revers


Description revers : Zeus aétophore assis à gauche sur un trône avec dossier, nu jusqu'à la ceinture, les jambes croisées, tenant de la main droite un aigle et de la gauche, un sceptre long ; dans le champ inférieur à gauche, une rose.
Légende revers : ALECANDROU// AINHTWR// RO.
Traduction revers : (d’Alexandre/ Ainetor, de Rhodes).

Commentaire


Magistrat Ainétor. Même coin de droit que trois exemplaires de l’American Numismatic Society (ANS) U-89 pour Stasion, U-128 pour Damocrinès et U-138 pour Diophanès, le premier provenant du trésor de Mektepini, n° 465 (IGCH. 1410). C’est une nouvelle association de coin qui n’était pas recensée liée à Ainetor.

Historique


CARIE - ÎLES DE CARIE - RHODES

(IIIe - IIe siècle avant J.-C.)

Monnayage au nom et au type d'Alexandre III le Grand

Hélios ou Apollon était la principale divinité de la Carie et de Rhodes. La cité, capitale fédérale, fut fondée en 408 avant J.-C., date du début du monnayage. Rhodes fut assiégée par Démétrius Poliorcète en 305 avant J.-C. Ce fut un échec. Les Rhodiens remercièrent le dieu protecteur en lui élevant une statue à l'entrée du port. Charès de Lindos construisit le Colosse de Rhodes entre 292 et 284 avant J.-C. C'était l'une des sept merveilles du monde. Haut de 33 mètres, il fut détruit par un tremblement de terre en 226 avant J.-C. Un oracle interdit aux Rhodiens de le reconstruire. Au revers, la rose, en grec rodion, est un symbole linguistique de la cité et permet d'attribuer ce tétradrachme. Il est possible que ce monnayage ait été fabriqué pour régler un tribut à Antiochus III qui n'utilisait pas l'étalon rhodien, ce qui pourrait expliquer la durée de fabrication relativement faible, Rhodes alliée de Rome s'émancipant définitivement de la tutelle séleucide, après 188 avant J.-C..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com