Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v51_0216 - CARIE - ALABANDA Drachme

CARIE - ALABANDA Drachme TTB+
MONNAIES 51 (2011)
Prix de départ : 450.00 €
Estimation : 900.00 €
Prix réalisé : 520.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 520.00 €
Type : Drachme
Date : 197-190 AC.
Nom de l'atelier/ville : Alabanda, Carie
Métal : argent
Diamètre : 18,5 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 4,02 g.
Degré de rareté : INÉDIT
Emission : 1re
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan très large, parfaitement centré et complet des deux côtés. Beau portrait de haut relief. Revers de style fin avec une usure superficielle. Patine de collection ancienne avec des reflets dorés, légèrement tachée
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la vente Lanz 135, 21 mai 2007, n° 325

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête laurée d’Apollon à gauche, les cheveux longs tombant sur la nuque.

Revers


Description revers : Pégase volant à droite.
Légende revers : ANTIOCEWN/ SUMMAC.
Traduction revers : (d’Antioche/ Symmaque).

Commentaire


Même coin de droit que l’exemplaire de la collection Aulock (SNG. Aulock, n° 2381, pl. 74).

Historique


CARIE - ALABANDA

(IIIe - IIe siècle avant J.-C.)

Alabanda de Carie était placée sur la rivière Marsyas qui se jetait ensuite dans le Méandre à une trentaine de kilomètres. Ses habitants étaient réputés pour leurs mœurs dissolues. Lors de la guerre contre Philippe V de Macédoine, Alabanda se serait alliée à Rome. Après 197 avant J.-C., en tombant entre les mains d'Antiochus III le Grand (223-187 AC), la ville changea de nom et devint Antioche de Carie. Après la défaite de Magnésie en 189 avant J.-C. et la paix d'Apamée l'année suivante, la cité recouvra son indépendance et son nom. C'est à ce moment que le monnayage au nom d'Alexandre aurait commencé. En 168-167, les villes des provinces de Carie et de Lycie furent déclarées libres par le Sénat de Rome pour les remercier de l'aide apportée dans la lutte contre le roi de Macédoine, Persée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com