+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bpv_173780 - CARACALLA Tétradrachme syro-phénicien

CARACALLA Tétradrachme syro-phénicien TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 120.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien
Date : 215-217
Nom de l'atelier/ville : Akko-Ptolemais, Phénicie
Métal : billon
Diamètre : 25 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 12,49 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Pas de franche usure mais un très gros problème de corrosion
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Tête laurée de Caracalla à droite, l’un des deux rubans de la couronne laurée descendant sur l’épaule (O*).
Légende avers : AUT K MA...ANTWNINOS .SEB. (Autokrator Kaisar Markos Aurhlios Antwneinos Sebastos).
Traduction avers : (L’empereur césar Marc Aurèle Antonin auguste).

Revers


Description revers : Aigle debout à gauche, les ailes déployées, la tête et la queue tournées à droite, couronne perlée dans le bec ; entre les pattes de l’aigle, Jupiter Héliopolitain de face, tenant un fouet dans une main et un foudre dans l’autre, à ses côtés des taureaux de face.
Légende revers : DHMARC. EX. UPATOS TD. (Dhmarcikhs Exousias Upato to D).
Traduction revers : (Puissance tribunitienne, consul pour la quatrième fois).

Commentaire


Si l’attribution de la série à l’idole de face et celle des Dioscures a été controversée, les deux opinions (Bellinger l’attribuant à Orthosia, Seyrig à Akko - Ptolemais) convergeaient pour lier ces deux séries. Les deux séries partagent trop de caractéristiques pour ne pas provenir de la même ville.
Rien d’étonnant à trouver deux symboles dans une même ville et plusieurs cités sont dans ce cas (Sidon et Carrhae par exemple).
L’hypothèse fiscale explique facilement cette situation : outre la cité, si celle-ci est effectivement une entité politique, comme groupement des familles et des corporations les plus importantes, il peut parfaitement se trouver d’autres institutions ou entités redevables de la taxe. Il semble peu probable que les temples aient été exemptés.
L’attribution à Akko - Ptolemais ne semble plus guère être contestée, la description faite par Seyrig de la statue cultuelle de Jupiter Héliopolitain correspondant très précisément à celle qui figure sur cette série : “Le dieu porte une cuirasse et un kalathos, lève un fouet de la main droite et un foudre de la main gauche. A ses pieds se trouve Hermès entouré de deux taureaux”.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, seize exemplaires sont maintenant répertoriés, trois en musée, deux à Paris, ex collection Seyrig, un à l’American Numismatic Society. Notre exemplaire est le 1216_014.

Historique


CARACALLA

(27/05/196-8/04/217) Marcus Aurelius Antoninus

Auguste (4/02/211-8/04/217)

Après l'assassinat de Géta, Caracalla fit décréter la "damnatio memoriæ" de son frère. La "Constitution Antoniniana" fut promulguée en 212. Tous les habitants de l'Empire devenaient des citoyens romains. L'année suivante, il entreprit une campagne en Germanie et remporta de nombreuses victoires sur les Germains, les Iapyges et les Goths. Il reçut le titre de "Germanicus". La fin du règne fut marquée en 215 par la Réforme monétaire et la création de l'antoninien. Caracalla entame une ultime campagne contre les Parthes. Il est assassiné après avoir célébré ses vicennalia.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com