Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v19_0013 - CALABRE - TARENTE Nomos, statère ou didrachme

CALABRE - TARENTE Nomos, statère ou didrachme TTB/TB+
MONNAIES 19 (2004)
Prix de départ : 150.00 €
Estimation : 225.00 €
Prix réalisé : 150.00 €
Type : Nomos, statère ou didrachme
Date : c. 250 AC.
Nom de l'atelier/ville : Tarente
Métal : argent
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 6,48 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Légèrement décentré au revers. Jolie patine de collection ancienne. Frappe molle au revers
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Cavalier nu, coiffé d’un casque attique à triple aigrette, galopant à droite, tenant une javeline transversale de la main droite, un bouclier de la main gauche.
Légende avers : QI/ [ARISTOK].

Revers


Description revers : Taras nu, chevauchant un dauphin à gauche, vu de face, la chlamyde flottant sur les épaules, tenant une petite Niké de la main droite qui le couronne et un trident de la main gauche ; un gouvernail couché sous le dauphin.
Légende revers : TARAS.

Commentaire


Semble de même coin de revers que l’exemplaire de l’American Numismatic Society (ANS n° 1219). Comme sur les exemplaires de la collection Vlasto ou ceux de l’American Numismatic Society, les visages ne semblent pas gravés sur ce type, mais seulement suggérés.

Historique


CALABRE - TARENTE

(272-235 avant J.-C.)

Autonomie - première alliance avec les Romains (272-235 avant J.-C.)

Tarente, fondée vers 706 avant J.-C. par les Parthénopéens, était la seule colonie de Sparte. D'après la mythologie, Taras était le fils de Poséidon et de la nymphe Satyra. Il fut sauvé lors d'un naufrage par un dauphin qui le déposa près de la future cité et la légende TAPAS désigne la ville. Après le départ de Pyrrhus, Tarente se soumit à Rome. Sous l'impulsion du Consul Spurius Carvilius Maximus, Tarente devint une cité alliée de Rome. Après la défaite de 272 avant J.-C., elle connut une grande période de prospérité qui perdura jusqu'à la seconde guerre Punique (221-202 avant J.-C.).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com