+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v53_0004 - CALABRE - TARENTE Nomos, statère ou didrachme

CALABRE - TARENTE Nomos, statère ou didrachme TTB+/SPL
MONNAIES 53 (2012)
Prix de départ : 350.00 €
Estimation : 700.00 €
Prix réalisé : 350.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 1 111.00 €
Type : Nomos, statère ou didrachme
Date : c. 275 AC.
Nom de l'atelier/ville : Calabre, Tarente
Métal : argent
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 5 h.
Poids : 6,34 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire frappé sur un petit flan irrégulier, un peu court au droit sur la tête du cavalier. Joli droit avec une faiblesse de frappe sur la légende. Revers magnifique où tous les détails anatomiques de Taras sont visibles. Magnifique patine de collection ancienne avec des reflets mordorés. Conserve au revers une partie de son brillant de frappe
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock de Monnaies et Médailles (18 février 1974) Docteur H. Cahn

Avers


Description avers : Cavalier nu, coiffé d’un casque attique à triple aigrette, galopant à droite, tenant une javeline transversale de la main droite, un bouclier et deux autres javelines de la main gauche.
Légende avers : EU/ SWST/ATOS.

Revers


Description revers : Taras nu, chevauchant un dauphin à gauche, tenant une petite Niké stéphanophoros de la main droite et une corne d’abondance de la main gauche ; derrière à droite, un foudre (fulmen).
Légende revers : T-ARAS /POLU.
Traduction revers : (Tarente).

Historique


CALABRE - TARENTE

(281-272 avant J.-C.)

Pyrrhus stratège, roi d'Épire (295-272 avant J.-C.)

À la suite de l'arrivée de Pyrrhus en Italie, en 281 avant J.-C., le consul L. Aemilius Barbula dévasta le territoire des Tarentins après la destruction d'une escadre romaine dans le golfe de Tarente. Pyrrhus, grâce à ses éléphants et à la surprise générale, remporta l'indécise bataille d'Héraclée en 279 avant J.-C. d'où l'expression "victoire à la Pyrrhus" qui équivaut à une victoire qui laisse le vainqueur si épuisé qu'une défaite ne l'aurait pas plus affaibli.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com