Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v38_0007 - CALABRE - TARENTE Diobole

CALABRE - TARENTE Diobole TTB
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 120.00 €
Estimation : 180.00 €
Prix réalisé : 120.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 259.00 €
Type : Diobole
Date : c. 380-345 AC.
Nom de l'atelier/ville : Tarente
Métal : argent
Diamètre : 12,5 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 1,04 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan ovale, légèrement décentré sur la tête d’Héraklès au revers. Très beau portrait. Usure régulière. Jolie patine de collection ancienne
Pedigree :
Exemplaire provenant de la collection M. R. de Dijon

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête d'Athéna à gauche, coiffée du casque attique à cimier orné d’un skylla (monstre marin).

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Héraklès debout à droite, étranglant le lion de Némée ; massue dans le champ à gauche et carquois.

Commentaire


Poids léger. Notre exemplaire est très proche de celui de l’American Numismatic Society sans que nous puissions établir de liaison de coin pertinente.

Historique


CALABRE - TARENTE

(380-345 avant J.-C.)

Architas, stratège (380-360 avant J.-C.)

À partir de 380 avant J.-C., les destinées de Tarente se retrouvèrent entre les mains d'Archytas de Tarente (460-360 avant J.-C.), philosophe pythagoricien, ami de Platon, mathématicien, astronome, homme politique et général qui fut placé sept fois à la tête de sa cité. On le donne pour l'inventeur de la vis, de la poulie, de la crécelle et du cerf-volant. Horace lui consacra une ode. La fondation panhellénique de Thurium en 443 avant J.-C. avait donné naissance à un conflit qui devait opposer Tarente à Athènes pendant plus de trente ans. Les deux cités rivales avaient fini par fonder Héraclée, néanmoins sous influence tarentine. Les Tarentins finirent par s'imposer sur les villes de Métaponte et de Siris. Archytas, dans la première moitié du quatrième siècle avant J.-C., devint le stratège de la confédération italiote dont la capitale était Héraclée et qui regroupait, outre Tarente, Métaponte et Thurium, Crotone, Vélia et Naples. Cette période d'hégémonie tarentine prit fin avec la mort d'Archytas et fut le point de départ des interventions de généraux mercenaires comme Archidamos de Sparte, Alexandre le Molosse ou Pyrrhus d'Épire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com