+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

E-auction 105-55215 - CAISSE D'ESCOMPTE Napoléon Ier (?) n.d.

CAISSE D ESCOMPTE Napoléon Ier (?) TTB+
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des e-auctions de cgb.fr et les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente sera clôturée à l'heure indiquée sur la fiche descriptive, toute offre reçue après l'heure de clôture ne sera pas validée. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des e-auctions.

PAS DE FRAIS ACHETEUR.
Estimation : 65 €
Prix : 22 €
Offre maximum : 24 €
Fin de la vente : 20 avril 2015 15:24:00
participants : 5 participants
Type : Napoléon Ier (?)
Date : (1806-1839)
Date : n.d.
Métal : argent
Diamètre : 33,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 15,44 g.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Femme assise à gauche, le bras gauche appuyé sur une borne et la main droite dans un coffre entrouvert rempli de sacs d’argent, une ancre appuyée sur la borne.

Revers


Description revers : Caducée ailé entre deux cornes d’abondance et deux branches de laurier, le tout posé sur un guéridon.

Commentaire


L’attribution repose sur la parenté de type de ce jeton avec d’autres attribués par légende à la Caisse d’Escompte.
Noter que les différentes émissions se distinguent probablement par les décorations de l’exergue du revers.
Créée en 1776 avec l'appui de l'administrateur des finances Turgot par le banquier suisse Isaac Panchaud, théoricien de l’amortissement et admirateur de la révolution financière britannique, la Caisse d'escompte eut pour mission d'escompter les lettres de change et autres effets de commerce afin de faire baisser le taux d'intérêt du crédit commercial. Elle réussit aussi cette mission par le biais d'une baisse du taux d'intérêt des emprunts publics, qu'elle s'est mise progressivement à racheter sur le marché.
La Caisse d'escompte est considérée comme l'ancêtre de la Banque de France, de la direction du Trésor et de la Caisse des dépôts et consignations. Elle n'avait cependant pas pouvoir de battre monnaie.
La Caisse d'escompte a permis de lancer une politique d'emprunts publics à l'époque où l'armée et l'industrie se modernisaient. Jacques Necker y introduisit de grands banquiers français et utilisa son réseau de contacts européens, ainsi que celui d'Isaac Panchaud, pour placer les emprunts dans l'Europe entière et faire baisser leur taux d'intérêt. Lors de la guerre d'indépendance d'Amérique, la Caisse se mit à négocier les effets publics.
Voir la suite à http://fr.wikipedia.org/wiki/Caisse_d%27escompte.

Historique


CAISSE D'ESCOMPTE

(créée en 1776)

La Caisse d'escompte a été constituée sous Louis XV sur le rapport des membres du Conseil d'État. Créée le 1er janvier 1767 pour 10 ans, afin de faire le service du roi et l'escompte pour les particuliers. La caisse d'escompte eut une existence éphémère (20 mois) car elle ne trouva pas suffisamment d'actionnaires.
En 1776, après l'échec de la Caisse d'escompte de Louis XV, une autre caisse d'escompte, privée cette fois, fut créée sous le nom de Caisse d'escompte Besnard et Cie. Elle fut autorisée par un arrêt du 24 mars 1776 avec l'appui de Turgot. Son but était d'escompter le commerce et le change, de faire le commerce d'or et d'argent et de faire une caisse domestique pour les particuliers.
Après des débuts difficiles, elle permit à l'État de mener la guerre contre l'Angleterre de 1778 à 1781 et sauva l'État d'une banqueroute partielle en 1788. Elle fut supprimée en 1793.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com