+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v11_0579 - BURGONDES - LYON - GONDEBAUD Denier à la victoire

BURGONDES - LYON - GONDEBAUD Denier à la victoire TTB+
MONNAIES 11 (2002)
Prix de départ : 381.12 €
Estimation : 579.31 €
Prix réalisé : 825.66 €
Nombres d'offres : 13
Offre maximum : 2 241.00 €
Type : Denier à la victoire
Date : c. 507-511
Nom de l'atelier/ville : LYON
Métal : argent
Diamètre : 12,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 1,33 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce denier est décentré au droit comme au revers. On doit noter un léger tréflage sur le monogramme du droit
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Victoire debout à droite, tenant une couronne de sa main droite ; de part et d’autre L-D (au-dessus deux lettres incertaines : L-SE).

Revers


Titulature revers : PAX [ET ABV]DANTIA.
Description revers : Monogramme de Gondebaud.
Traduction revers : (Paix et abondance).

Commentaire


Jean Lafaurie (Monnaies mérovingiennes du musée des Beaux-Arts de Lyon, n° 17) recense une monnaie de cuivre présentant la même légende de revers et appartenant également au monnayage de Gondebaud. L’attribution de ce denier à Lyon est confirmée par la présence des lettres LD de part et d’autre de la victoire occupant le champ du revers.

Historique


BURGONDES - LYON - GONDEBAUD

(480-511)

Gondebaud est le second fils de Gondioc. Olybrius le fit patrice d'Occident en 472 et gouverna la Bourgogne pour son frère Chilpéric. Vers 477, il fit assassiner Chilpéric et un autre de ses frères, Gondemar, qui possédait le Dauphiné. En 493, sa nièce Clotilde fut mariée à Clovis. Celle-ci vengea son père en incitant Clovis à le combattre. Gondebaud fut défait à côté de Dijon et prit la fuite pour Avignon. Il abandonna l'arianisme et se convertit à la religion catholique avant d'obtenir le pardon de Clovis et l'aida à combattre les Wisigoths. Après avoir été chassé de Provence, il se retira à Genève où il mourut en 516.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com