Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v43_0125 - BÉOTIE - THÈBES Statère

BÉOTIE - THÈBES Statère TTB
MONNAIES 43 (2010)
Prix de départ : 250.00 €
Estimation : 450.00 €
Prix réalisé : 250.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 250.00 €
Type : Statère
Date : c. 368-364 AC.
Nom de l'atelier/ville : Thèbes
Métal : argent
Diamètre : 23 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 11,87 g.
Emission : 3e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large et irrégulier, parfaitement centré des deux côtés. Flan légèrement taché au droit. Joli revers avec une usure superficielle. Patine grise avec des reflets dorés
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de MONNAIES 38, n° 167

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Bouclier béotien.

Revers


Description revers : Cratère (diota).
Légende revers : KL-IW.
Traduction revers : (Klion).

Commentaire


Dix-neuf exemplaires de ce type faisait partie du trésor de Myron (IGCH. 62) découvert en 1914 en Thessalie et publié par Svoronos qui contenait plus de 1.600 monnaies dont 525 statères de Thèbes avec noms de magistrats monétaires. Les statères avec Clio ne présentaient pas de liaison de coins avec les autres séries et appartenaient toutes à cette combinaison alors qu’il en existe trois pour ce magistrat.

Historique


BÉOTIE - THÈBES

(Ve - IVe siècle avant J.-C.)

Thèbes était la grande rivale d'Athènes. Pendant la guerre du Péloponnèse (431-404 AC.), elle fut l'alliée de Sparte. Elle domina la Grèce, grâce au stratège Épaminondas qui, après la libération de Thèbes en 379 avant J.-C., triomphera successivement de Sparte à Leuctres (371 AC.) et de Corinthe (369 AC.) avant de trouver la mort à Mantinée (362 AC.). Après cette date, Philippe II de Macédoine impose sa domination sur la Béotie. Thèbes est écrasée en 338 avant J.-C. à Chéronée où Alexandre fait ses premières armes. La ville est détruite trois ans plus tard.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com