INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_282673 - BELLOVAQUES (Région de Beauvais) Bronze au lion

BELLOVAQUES (Région de Beauvais) Bronze au lion TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 200.00 €
Type : Bronze au lion
Date : c. 50-25 AC.
Nom de l'atelier/ville : Beauvais (60)
Métal : bronze
Diamètre : 17 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 2,77 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Très bel exemplaire sur un flan large avec des types de frappe vigoureuse. Droit centré et complet mais revers légèrement décentré. Agréable patine vert foncé, bien homogène, mais un peu poreuse
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection J.-C. D.

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête barbue à droite, les mèches bouletées et éparses de chaque côté du visage, en forme de champignon.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Lion androcéphale bondissant à gauche, barbu, le corps efflanqué ; devant, deux annelets pointés superposés.

Commentaire


Une homotypie de contiguïté lie les bronzes au coq type LT. 8584 et le bronze au lion type LT. 8580 comme le faisait déjà remarquer L.-P. Delestrée dans son article de la Revue Numismatique en 1980.
Ces bronzes étaient précédemment donnés aux Viromanduens. Ils sont aujourd'hui rendus aux Bellovaques grâce à la carte de répartition des trouvailles. En 1977, Simone Scheers dans son Traité avait relevé dix exemplaires de la classe I. Ce type se rencontre dans l’Oise sur les sites de Bailleul-sur-Thérain, ou de Saint-Maur et de Vendeuil-Caply, dans la Somme à Hombleux et à Voyennes, dans l’Aisne à Ambleny, Pommiers ou Vermand. Un exemplaire a été trouvé en Suisse au Grand- Saint - Bernard et un autre en Grande-Bretagne à Lowbury Hill dans le Berkshire. L.-P. Delestrée place la fabrication de ce bronze vers 70-65 avant J.-C. à cause d’un exemplaire découvert, à Acy-Romance dans les Ardennes, dans une sépulture datée de 75-70 avant J.-C. Nous pensons que cette série est liée directement à l’ensemble au coq, qui est daté par le même auteur de 60 à 30/25 avant J.-C., en particulier avec le type bellovaque (DT. 510). Ce hiatus chronologique semble incompréhensible et nous préférons pour le moment conserver une chronologie plus “traditionnelle”.

Historique


BELLOVAQUES (Région de Beauvais)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Les Bellovaques, peuple de la Gaule Belgique, occupaient l'actuel département de l'Oise. Ils avaient pour voisins les Parisii, les Véliocasses, les Calètes, les Ambiens et les Suessions. César (BG. VII. 59) considère les Bellovaques comme la peuplade "la plus valeureuse de toute la Gaule". Avant la Guerre des Gaules, les Bellovaques avaient été les alliés des Éduens. En 57 avant J.-C., ils furent les artisans du soulèvement des peuples belges, fournirent un contingent de soixante mille guerriers à la coalition, mais furent vaincus et trouvèrent refuge sur leur oppidum de Bratuspantium. En 52 avant J.-C., ils avaient promis un contingent de dix mille hommes pour l'armée de secours. Ils se rétractèrent, prétendant combattre seuls les Romains. Finalement, à la prière de Commius, ils donnèrent deux mille hommes à la coalition. L'année suivante, en 51 avant J.-C., ils prirent pour la dernière fois la tête d'une révolte des peuples belges. Corréos, chef bellovaque, mena la sédition afin de combattre les Romains avec les Atrébates, les Ambiens, les Aulerques Éburovices, les Calètes et les Véliocasses. Avec l'atrébate Commios, Corréos rencontra les armées romaines aux confins des pays bellovaques et suessions. Corréos fut tué ce qui mit fin définitivement aux hostilités. Le principal oppidum des Bellovaques était Bratuspantium qu'il est difficile d'identifier avec certitude à la cité romaine de Caesaromagus (Beauvais). César. (BG. II, 4, 5, 10, 13, 14 ; V, 46 ; VII, 59, 75, 90 ; VIII, 6, 7, 12, 14-17, 20-23, 38). Strabon (G. IV, 3-5). Pline (HN. IV, 106). Ptolémée (G. II, 9). Kruta : 68, 351.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com