VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_423560 - BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - RÈGNE DE LÉOPOLD III Coffret des 4 médailles de l’Exposition universelle

BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - RÈGNE DE LÉOPOLD III Coffret des 4 médailles de l’Exposition universelle TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 180.00 €
Type : Coffret des 4 médailles de l’Exposition universelle
Date : 1935
Nom de l'atelier/ville : Belgique
Métal : bronze
Diamètre : 32,5 mm
Poids : 20 g.
Tranche : lisse
Commentaires sur l'état de conservation :
Coffret intéressant avec des médailles dans des états variables et brossées

Avers


Revers


Commentaire


Coffret composé des 4 médailles de l’Exposition, par quatre grands graveurs de l’époque :
- le Mannekenpis, avec un écu au revers (signée GP).
- les Flandre, avec un attelage de chien au revers (signée Lenoir).
- les Ardennes, avec un sanglier au revers (signée Morlon)
- le Congo, avec un lion au revers (signé Turin)..

Historique


BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - RÈGNE DE LÉOPOLD III

(17/12/1934-21/9/1944-16/7/1951)

Fils d'Albert Ier et petit-neveu de Léopold II, Léopold III devient roi suite au décés accidentel de son père. En 1936, devant les menaces de guerre, il mit fin à l'alliance avec la France et réaffirma la neutralité de la Belgique. En 1940, lors de l'invasion allemande, il prit le commandement de l'armée mais il fut rapidement contraint de signer une capitulation sans conditions. Prisonnier de guerre, il refusa toute collaboration et cessa toute activité politique. Emmené en Allemagne puis libéré par les Alliés, il se retira en Suisse tandis qu'une régence était confiée à son frère, le prince Charles (21 septembre 1944). Très critiqué, il retrouva le trône en 1950 après un référendum sur la reprise de ses pouvoirs. Accueilli par des grèves et des manifestations, il nomma alors Baudoin "prince royal" puis abdiqua en sa faveur en juillet 1951. Il décéda en 1983.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com