+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_445968 - BELGIQUE - ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO Médaillette de soldat - Travail et Progrès

BELGIQUE - ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO Médaillette de soldat - Travail et Progrès TTB
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaillette de soldat - Travail et Progrès
Date : 1885-1908
Nom de l'atelier/ville : Congo
Métal : laiton
Diamètre : 35,3 mm
Poids : 22,55 g.
Tranche : lisse
Commentaires sur l'état de conservation :
Médaille en très bon état de conservation

Avers


Titulature avers : ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO.
Description avers : Armes de l’État Indépendant.

Revers


Titulature revers : TRAVAIL ET PROGRES // H 1146.
Description revers : Légende circulaire ; en plein champs H 11146 poinçonné.

Commentaire


Selon la RBN 1924, cette médaille en cuivre jaune a été initiée par le Décret du 5 août et du 17 novembre 1888. Référencée sous le n° 72 de l’article de A. Mahieu, il s’agit d’une “médaille pour soldat” (cf. planche X, n° 72 et 73).

Historique


BELGIQUE - ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO

(1885-1908)

Léopold II succède à son père, Léopold Ier, sur le trône belge en 1865. En 1876 Léopold II organise une association internationale pour le développement de l'Afrique centrale. Trois ans plus tard, sous son patronage, Stanley concurrence l'explorateur français Brazza pour acquérir des droits sur la région du Congo. L'occupation est essentiellement poussée vers la vallée méridionale du Nil. Léopold tient en outre à établir un réseau ferroviaire le long du fleuve Congo et de ses affluents, à créer les sources de revenus indispensables à l'autofinancement de l'entreprise et à l'autogestion du territoire conquis. À la conférence de Berlin de 1884-1885, des représentants de 14 pays européens et les États-Unis reconnaissent la souveraineté de Léopold sur l'État indépendant du Congo, souveraineté qu'il exerce jusqu'en 1908. Grâce aux ressources de cette colonie, en particulier les récoltes de caoutchouc, le roi s'enrichit considérablement et de nombreux bâtiments ou monuments bruxellois sont construits. À la suite d'une campagne internationale menée par les britanniques pour dénoncer le traitement brutal et inhumain des populations locales par les coloniaux, la position du roi devient intenable et il est contraint malgré lui de céder la souveraineté du Congo à la nation belge. Le gouvernement belge renomme le territoire "Congo belge".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com