VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! - Cliquez ici pour en savoir plus. // Notre comptoir parisien est ouvert au click and collect.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v29_0800 - AXOUM - ROYAUME AXOUMITE - ARMAH Monnaie de bronze au roi trônant et à la croix

AXOUM - ROYAUME AXOUMITE - ARMAH Monnaie de bronze au roi trônant et à la croix TTB
MONNAIES 29 (2007)
Prix de départ : 320.00 €
Estimation : 600.00 €
lot invendu
Type : Monnaie de bronze au roi trônant et à la croix
Date : n.d.
Métal : bronze
Diamètre : 18,9 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 2,06 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Très beau bronze sur un flan régulier, avec une patine verte et légèrement plus foncée dans les creux. Frappe un peu molle par endroits, mais homogène
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LÉGENDE EN GE’EZ.
Description avers : Le roi Armah assis de profil sur son trône à droite, tenant un sceptre crucifère ; légende derrière et devant lui ; grènetis.
Traduction avers : (Roi Armah).

Revers


Titulature revers : LÉGENDE EN GE’EZ.
Description revers : Croix évidée et compartimentée entre deux épis partant d'un globule qui coupe la légende circulaire.
Traduction revers : (Conserver la joie pour le peuple).

Commentaire


La légende en ge'ez du bronze AC. 153 est en fait un rappel de la légende du bronze AC. 152.
La première monnaie indique "Joie et paix au peuple." et la seconde "Conserver la joie pour le peuple". Comme pour la monnaie AC. 111, il s'agit clairement d'une utilisation de la monnaie comme moyen de propagande.
Le compartiment central de la croix semble être orné d'un petit rond plaqué d'or.

Historique


AXOUM - ROYAUME AXOUMITE - ARMAH

(c. 614 après J.-C.)

Axoum ou Aksoum était la capitale d'un royaume situé au Nord de l'Éthiopie dans l'actuelle province du Tigré. La tradition veut que l'Éthiopie ait fait partie du célèbre royaume biblique de Saba et que le riche dignitaire venu rendre visite à Salomon ne soit nulle autre que la reine des Éthiopiens. Cependant, le royaume de Saba était selon toute vraisemblance situé dans le sud-ouest de l'Arabie.
Les Axoumites jouaient un grand rôle dans le commerce de la Mer Rouge et furent très tôt en contact avec les Égyptiens, les Grecs puis les Romains. Au IIIe siècle de notre ère, le royaume d'Axoum avait été établi sur l'Éthiopie. Il parvint à son apogée au IVe siècle, sous le règne d'Ezana (c. 320-356). Axoum fut le premier état africain à frapper monnaie ! Le royaume fut évangélisé par Frumence, marchand syrien qui fut consacré premier évêque du Royaume par Athanase d'Alexandrie. Lui-même converti au christianisme, Ezana en fit la religion de l'empire tout entier.
Pendant un temps, l'Éthiopie eut des relations commerciales (surtout dans l'ivoire) avec le monde occidental, mais celles-ci furent rompues au VIIe siècle. Pendant près de 1 000 ans après cela, l'Éthiopie fut isolée du reste du monde chrétien, parce qu'elle se protégeait au Nord et à l'Est contre les invasions musulmanes, et au sud contre les envahisseurs païens. C'est plus particulièrement la conquête de l'Égypte et de la Nubie par les musulmans qui coupa l'Éthiopie du reste de la chrétienté.
Contrairement à d'autres pays d'Afrique, l'Éthiopie n'a jamais connu de longue période de colonisation européenne, tout juste une brève présence italienne vers le début du siècle et de 1935 à 1941. En 1974, un coup d'État militaire mit violemment fin à l'ancien empire.

Les monnaies proposées dans cette vente appartenaient à un collectionneur qui les récupéra, juste après la seconde guerre mondiale, au nord d'Addis. Elles provenaient d'un trésor plus important, dont les autres pièces, hélas, ont été fondues par l'inventeur éthiopien pour faire des bijoux. Le collectionneur qui sauva ces monnaies, bien connu des numismates de l'époque, était un ami de Jean Vinchon.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com