+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v21_3253 - AURÉOLUS Antoninien

AURÉOLUS Antoninien SUP
MONNAIES 21 (2004)
Prix de départ : 300.00 €
Estimation : 600.00 €
lot invendu
Type : Antoninien
Date : 268
Nom de l'atelier/ville : Italie, Milan (Mediolanum)
Métal : billon
Titre en millième : 30 ‰
Diamètre : 21 mm
Axe des coins : 5 h.
Poids : 2,98 g.
Degré de rareté : UNIQUE
Officine : 3e
Emission : 3e
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan large, ovale et irrégulier. Très beau portrait. Revers de haut relief. Faiblesse de frappe sur les légendes avec le métal légèrement pincé. Avec toute son argenture
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : IMP POSTVMVS AVG.
Description avers : Buste radié, drapé et cuirassé de Postume à droite, vu de trois quarts en avant (A).
Traduction avers : “Imperator Postumus Augustus”, (L’empereur Postume auguste).

Revers


Titulature revers : .VIRTVS. E-QVIT.// T.
Description revers : Virtus (la Virilité) marchant à droite, tenant une haste pointée en avant de la main droite et un bouclier de la main gauche.
Traduction revers : “Virtus Equitum”, (La Virilité de la cavalerie).

Commentaire


Semble complètement inédit et non répertorié avec une légende de revers ponctuée au début et à la fin. Manque aux ouvrages généraux. Un exemplaire similaire est signalé pour la deuxième officine avec °CONCORD° EQVIT° (cf. ROME XV, n° 219).

Historique


AURÉOLUS

(267-268) Marcus Acilius Aureolus

Monnayage au nom de Postume

Auréolus, "Magister Equitum" depuis 260, pénétra au cours de l'année 267 en Gaule avec Gallien pour reconquérir la "Pars Occidentalis" de l'Empire. Blessé, Gallien rentra en Italie, abandonnant Auréolus qui fut vaincu. Se sentant trahi, Auréolus entra en Italie, s'allia à Postume et s'enferma dans Milan d'où le monnayage au nom de Postume. Gallien accourut et assiégea Auréolus mais il fut assassiné à l'instigation du nouveau maître de la cavalerie, Claude II, qui laissa ensuite massacrer l'assiégé à qui il avait promis la vie sauve contre sa reddition.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com