+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v16_0657 - AURÉLIEN Antoninien

AURÉLIEN Antoninien TTB
MONNAIES 16 (2002)
Prix de départ : 160.00 €
Estimation : 500.00 €
lot invendu
Type : Antoninien
Date : été 271
Nom de l'atelier/ville : Thrace, Serdica (Sofia)
Métal : billon
Titre en millième : + 20 ‰
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 3,32 g.
Degré de rareté : UNIQUE
Officine : 2e
Emission : 1re
Commentaires sur l'état de conservation :
Beau portrait expressif. Patine noire
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : IMP AVRELIANVS AVG.
Description avers : Buste d’Aurélien, tête radiée, à droite, avec cuirasse et paludamentum, vu de trois quarts en avant (A).
Traduction avers : “Imperator Aurelianus Augustus” (L’empereur Aurélien auguste).

Revers


Titulature revers : CONSERVATORI// S.
Description revers : Esculape debout de face, regardant à gauche, tenant de la main droite un bâton autour duquel est enlacé un serpent et tenant sa toge de la main gauche.
Traduction revers : “Conservatori” (Au protecteur).

Commentaire


Semble complètement inédit et non répertorié.

Historique


AURÉLIEN

(07/270-09/275) Lucius Domitius Aurelianus

Aurélien est né vers 207 à Sirmium. Après une brillante carrière militaire, il fut proclamé auguste à Sirmium après la mort de Claude II et resta seul empereur après le suicide de Quintille. Il prit la douloureuse décision d'abandonner la Dacie en 271 puis attaqua Zénobie et Vaballath en s'emparant de Palmyre en 272.
Ensuite, il entreprit la reconquête de l'Empire Gaulois et vainquit Tétricus à Châlons. Il triomphe à Rome et accorde la vie sauve à ses prisonniers de marque. Il est assassiné au moment où il préparait une campagne contre les Sassanides afin de reconquérir la Mésopotamie.
Avec la réforme, Aurélien essaya de récréer un véritable système monétaire cohérent qui avait complètement disparu depuis la fin du règne de Gallien. Un retour à l'orthodoxie monétaire, les victoires sur Palmyre et l'Empire Gaulois permirent cette restauration monétaire qui devait subsister tant bien que mal jusqu'à la réforme de Dioclétien en 294. Apparemment le denier, parfois argenté, valait la moitié de la nouvelle monnaie dénommée aurelianus ou antoninianus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com