+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v50_0002 - AUGUSTE Cistophore

AUGUSTE Cistophore SUP
MONNAIES 50 (2011)
Prix de départ : 1 400.00 €
Estimation : 2 800.00 €
Prix réalisé : 2 020.00 €
Nombres d'offres : 4
Offre maximum : 5 100.00 €
Type : Cistophore
Date : c.19-18 AC.
Nom de l'atelier/ville : Mysie, Pergame
Métal : argent
Titre en millième : 950 ‰
Diamètre : 25,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 12,19 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type sur un flan large et ovale, parfaitement centré des deux côtés avec les grènetis visibles. Portrait d’Auguste magnifique où toutes les mèches de cheveux sont bien séparées. Revers de style fin et de haut relief avec tous les détails architecturaux du temple visibles. Magnifique patine de médaillier avec des reflets mordorés. Conserve la plus grande partie de son brillant de frappe et de son coupant d’origine
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire a été acquis en juin 1989

Avers


Titulature avers : IMP. IX TR. PO. V.
Description avers : Tête nue d'Auguste à droite (O°).
Traduction avers : “Imperator nonum Tribunicia Potestate quintum”, (Revêtu de la neuvième acclamation impériale et de la cinquième puissance tribunitienne).

Revers


Titulature revers : MART. - VLTO.
Description revers : Temple tétrastyle, posé sur cinq degrés avec un dôme circulaire ; au milieu, un vexillum.
Traduction revers : “Marti Ultori”, (À Mars vengeur).

Commentaire


Poids léger. Pour ce type, C. H. V. Sutherland a répertorié 59 cistophores avec vingt-sept coins de droit, cinquante coins de revers. Malgré la rareté du type, nous n’avons pas relevé d’identité de coin pertinente. Dans les ouvrages anciens (Cohen), ce cistophore était présenté comme un petit médaillon. Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type.

Historique


AUGUSTE

(16/01/27 avant J.-C. - 19/08/14 après J.-C.) Caius Julius Cæsar Augustus

Auguste, après Actium et la prise d'Alexandrie, reste le seul maître de l'Empire romain. Il remet ses pouvoirs au Sénat en 27 et se voit honorer du titre d'Auguste donnant naissance à un nouveau régime politique : le Principat. Les quarante années suivantes seront consacrées à structurer et à consolider le système mis en place par Auguste sur le plan politique, économique et culturel. Il est secondé par Agrippa qui devient son gendre en épousant sa fille Julia en 21 avant J.-C. et qui lui donne deux petits-fils, Caius et Lucius. Malheureusement, Agrippa, l'ami et le double, meurt en 12 avant J.-C. Sur le plan militaire, il est secondé par Drusus, d'abord, puis par Tibère, les deux fils de Livie, sa troisième épouse. Sur le plan culturel, l'arbitre des modes est Mécène tandis que Virgile rappelle grâce à son épopée l'Énéide, nouvelle Iliade et Odyssée, la naissance mythique de Rome et exalte les vertus romaines. Auguste, grâce à une habile activité diplomatique et militaire, fixe le limes sur le front rhéno-danubien, malgré le désastre de Varus en 9 de notre ère, grâce aux campagnes répétées de Drusus, puis de Tibère, et à la fin du règne de Germanicus, du fils de Drusus. La paix relative avec les Parthes est concrétisée par le retour des enseignes et des prisonniers de Carrhæ (53 avant J.-C.) en 20 avant J.-C. Cet événement a un retentissement considérable. Auguste réorganise aussi les provinces, sénatoriales et impériales. Il se réserve l'administration de l'Égypte. Les vingt dernières années de son règne sont dédiées à la préparation de sa succession. Successivement, Agrippa meurt en 12 avant J.-C., Drusus en 9 avant J.-C., puis ses deux petit-fils, Lucius en 2 et Caius en 4. Âgé de 77 ans, Auguste meurt à Nola le 19 août 14, laissant le trône à Tibère, nouvel époux de Julie, déjà deux fois veuve. Ses espoirs reposent aussi sur Germanicus tandis qu'Agrippa Posthumus a été écarté. Après sa mort, Auguste est divinisé et les Romains donnent son nom au huitième mois de l'année, août (augustus).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com