+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_154929 - AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS Denier

AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS Denier TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet
Prix : 145.00 €
Type : Denier
Date : 2 AC. - 2 AD.
Nom de l'atelier/ville : Lyon
Métal : argent
Titre en millième : 950 ‰
Diamètre : 19 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,75 g.
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan régulier, bien centré des deux côtés avec les légendes totalement lisibles. Beau portrait. Usure régulière. Très jolie patine de collection ancienne avec des reflets mordorés
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CAESAR AVGVSTVS - DIVI F PATER PATRIAE.
Description avers : Tête laurée d'Auguste à droite (O*).
Traduction avers : “Cæsar Augustus Divi Filius Pater Patriæ”, (César Auguste fils du divin Jules, père de la Patrie).

Revers


Titulature revers : C. L. CAESARES À L'EXERGUE/ AVGVSTI F COS DESIG PRINC IVVENT.
Description revers : Caius et Lucius césars debout de face, vêtus de la toge, tenant chacun un bouclier rond et une haste ; simpulum à gauche, le lituus à droite.
Traduction revers : "Caius et Lucius Cæsares/ Augusti filii consules designati Principes Iuventutis" (Caius et Lucius Césars, fils d'Auguste, consuls désignés, princes de la jeunesse).

Commentaire


Poids léger.

Historique


AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS

(2 avant J.-C. - 4 après J.-C.)

Nés en 20 et 17 avant J.-C., Caius et Lucius sont les enfants d'Agrippa (+ 12 avant J.-C.) et de Julie. Ils sont aussi les petits-fils d'Auguste qui les a adoptés dans la gens Julia. Auguste supervise leur éducation et les destine à l'Empire. Ils reçoivent les titres de "princes de la jeunesse" et de "césars" ainsi que la toge virile. Consuls désignés, ils doivent succéder à leur grand-père. Malheureusement, Lucius meurt en 2 de notre ère à Marseille et son frère en 4 à Limyra en Lycie. Ils ne règnent jamais. Auguste en souffre beaucoup. On accusera sa femme Livie de les avoir assassinés pour offrir la succession à Tibère (selon Suétone).

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com