Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_0181 - ATTIQUE - ATHÈNES Diobole

ATTIQUE - ATHÈNES Diobole TB+
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 120.00 €
Estimation : 200.00 €
Prix réalisé : 120.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 135.00 €
Type : Diobole
Date : c. 393-300 AC.
Nom de l'atelier/ville : Athènes
Métal : argent
Diamètre : 11 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 1,35 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan ovale, parfaitement centré des deux côtés à l’usure régulière. Très beau portrait. Frappe un peu molle sur la chouette. Jolie patine de collection ancienne
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête d'Athéna à droite, coiffée du casque attique à cimier, orné de trois feuilles d'olivier et d'une palmette avec collier et boucles d'oreilles.

Revers


Titulature revers : LÉGENDE RÉTROGRADE.
Description revers : Deux corps de chouettes debout face à face, les ailes fermées réunies par une seule tête ; au-dessus, deux feuilles d’olivier ; le tout dans les restes d’un carré creux.
Légende revers : A/Q/E.
Traduction revers : (Athènes).

Commentaire


Divisionnaire inhabituelle. Ce type avec l’ethnique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre semble beaucoup plus rare que l’autre, Svoronos, ne signalant qu’un seul exemplaire, pl. 13, n° 34 à 36 provenant du Staatlische Museen de Berlin (2,09 g).

Historique


ATTIQUE - ATHÈNES

(393-323 avant J.-C.)

Après la chute d'Athènes en 404 avant J.-C. et l'instauration du gouvernement oligarchique des Trente Tyrans sous l'hégémonie spartiate, la ville perd son empire maritime, voit sa flotte confisquée et les Longs Murs démantelés. La démocratie est rétablie l'année suivante, mais Athènes se replie sur elle-même. Socrate est obligé d'absorber la ciguë (399 AC.). Athènes reprend sa place grâce à Conon. Elle s'appuie d'abord sur les Perses, puis s'allie avec Thèbes contre Sparte (378 AC.). Une nouvelle confédération maritime est formée l'année suivante. Les Spartiates sont battus à Naxos (376 AC.). Athènes signe la paix avec Sparte et se retourne contre Thèbes. À partir de 357 avant J.-C., elle doit faire face à une révolte de ses alliées et à la montée en puissance de Philippe II de Macédoine, après la prise d'Amphipolis. Les Athéniens sont finalement battus à Chéronée en 338 avant J.-C. avant de tomber sous la domination macédonienne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com