+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v50_0120 - ATELIER INDÉTERMINÉ Triens, monétaire PATRICIVS

ATELIER INDÉTERMINÉ Triens, monétaire PATRICIVS TTB+
MONNAIES 50 (2011)
Prix de départ : 1 800.00 €
Estimation : 2 800.00 €
Prix réalisé : 1 800.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 2 500.00 €
Type : Triens, monétaire PATRICIVS
Date : (VIIe siècle)
Nom de l'atelier/ville : Evrecy (14) ou Aprey (52)
Métal : or
Diamètre : 11 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 1,21 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Triens bien identifiable, frappé sur un flan un peu court. Le droit est centré et presque complet, mais le revers est décentré sur la gauche, avec une partie de la légende très en bord de flan. Patine orangée avec des zones un peu sales
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock Florange (Kapamadji) décembre 1953

Avers


Titulature avers : APRARI[CIA].
Description avers : Buste à droite, à l’appendice perlé échelonné ; légende autour.

Revers


Titulature revers : [+ PATR]ICIVS.
Description revers : Croix latine sur un globe, légende autour.

Commentaire


Les monnaies de PATRICIVS à l’appendice perlé échelonné sont toutes très proches les unes des autres, avec la légende APRARICIA (avec quelques variantes de terminaison) au droit et (+) PATRICIVS (MO) au revers.
Cet exemplaire semble être issu du même coin de revers que la monnaie B. 238 (= Prou 289).
L’attribution est incertaine, avec deux ateliers différents qui ont été proposés successivement. Prou a été repris par les ouvrages les plus récents, mais sans vraiment en expliquer la raison....

Historique


ATELIER INDÉTERMINÉ

(VIIe - VIIIe siècle)

De nombreuses monnaies mérovingiennes, mal frappées, avec une épigraphie très pauvre ou peu explicite, ne peuvent être attribuées à un atelier particulier. Les monnaies trop rares ont malheureusement le même problème. Les attributions se basant sur des ouvrages souvent anciens, une monnaie inconnue à l'époque aura souvent du mal à être attribuée, à moins qu'il soit possible de lire l'atelier ou de retrouver le nom du monétaire et de comparer avec sa production dans les ateliers où il frappa monnaies....

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com