INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_1654 - ATELIER INDÉTERMINÉ Denier au swastika et aux croisettes

ATELIER INDÉTERMINÉ Denier au swastika et aux croisettes TTB+
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 750.00 €
Estimation : 1 200.00 €
lot invendu
Type : Denier au swastika et aux croisettes
Date : (VII-VIIIe siècles)
Nom de l'atelier/ville : atelier indéterminé
Métal : argent
Diamètre : 12 mm
Axe des coins : 3 h.
Poids : 1,00 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Denier très intéressant frappé sur un flan relativement large et régulier. Droit complet, mais revers très légèrement décentré. Métal agréable avec une patine gris foncé et irisée
Référence ouvrage :
B.- - P.- - MEC.1/- - Laf/L.- - Bais.-

Avers


Titulature avers : + HALDOPIM.
Description avers : Gros globule dans un grènetis ; légende circulaire autour.

Revers


Description revers : Swastika sinistrogyre, cantonnée de quatre petites croisettes ; grènetis.

Commentaire


Aucune monnaie référencée avec un swastika ne présente ce genre de droit. La légende HALDOPIM est complète sur cet exemplaire ; elle manque aux diverses tables de légendes. Ce denier semble donc inédit et il est malheureusement impossible de proposer une attribution satisfaisante !
Le type du globule dans un grènetis intérieur est plutôt caractéristique de la Touraine, mais ce denier est clairement à mettre en relation avec le suivant qui a une croisette....
Les trésors sont souvent le moyen de trouver une monnaie comparable à tel ou tel rare denier indéterminé, voir par exemple le denier n° 237 du trésor de Bais...
Le denier proposé ici manque aux ouvrages de références, mais aussi aux divers trésors d’argent, tels ceux de Savonnières, Saint-Pierre-les-Etieux, Plassac, Nohanent, Bais, Nice-Cimiez, etc....

Historique


ATELIER INDÉTERMINÉ

(VIIe - VIIIe siècle)

De nombreuses monnaies mérovingiennes, mal frappées, avec une épigraphie très pauvre ou peu explicite, ne peuvent être attribuées à un atelier particulier. Les monnaies trop rares ont malheureusement le même problème. Les attributions se basant sur des ouvrages souvent anciens, une monnaie inconnue à l'époque aura souvent du mal à être attribuée, à moins qu'il soit possible de lire l'atelier ou de retrouver le nom du monétaire et de comparer avec sa production dans les ateliers où il frappa monnaies....

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com