+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bmv_706543 - ATELIER INDÉTERMINÉ Denier à l’A croisetté et à la croix à huit branches

ATELIER INDÉTERMINÉ Denier à l’A croisetté et à la croix à huit branches TTB
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier à l’A croisetté et à la croix à huit branches
Date : (VIIIe siècle)
Métal : billon
Diamètre : 13 mm
Poids : 1,05 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie frappée sur un flan large et régulier, avec des reliefs assez mous par endroits mais néanmoins identifiables. Les légendes sont partiellement hors flan et difficilement lisible à défaut de comparaison possible ! Patine foncée, dans les teintes vertes, avec des traces d'oxydations au revers
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LÉGENDE INDÉTERMINÉE.
Description avers : Croix à huit branches dans un grènetis intérieur et légende autour.

Revers


Titulature revers : LÉGENDE INDÉTERMINÉE.
Description revers : Grand A surmonté d’une croix ; légnde de part et d’autre.

Commentaire


D’une combinaison de types inconnue, cette monnaie reprend quand même une iconographie assez ordinaire dans le monnayage mérovingien.
La croix à huit branches est bien attestée, particulièrement sur le monnayage d’argent de Chalon - sur - Saône (cf. n° 1483 et 1484), mais aussi sur des monnaies d’or (cf. n° 1479).
Le A surmonté d’une croix est quand à lui un type plutôt dévolu à l’argent avec de nombreuses variétés différentes (cf. The Siver Coins of Medieval France de James N. Roberts, page 31 avec la série à la lettre A) ; 48 monnaies y sont répertoriées sans aucune avec une croix à huit branches de l’autre côté !
Cette monnaie semble donc complètement inédite et est - en l’état actuel de nos connaissances - impossible à classer à tel ou tel atelier !.

Historique


ATELIER INDÉTERMINÉ

(VIIe - VIIIe siècle)

De nombreuses monnaies mérovingiennes, mal frappées, avec une épigraphie très pauvre ou peu explicite, ne peuvent être attribuées à un atelier particulier. Les monnaies trop rares ont malheureusement le même problème. Les attributions se basant sur des ouvrages souvent anciens, une monnaie inconnue à l'époque aura souvent du mal à être attribuée, à moins qu'il soit possible de lire l'atelier ou de retrouver le nom du monétaire et de comparer avec sa production dans les ateliers où il frappa monnaies....

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com