Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

la75 - As de Nîmes rime avec énigme (2ème édition) TERRIEN Jean-Pierre

As de Nîmes rime avec énigme (2ème édition) TERRIEN Jean-Pierre
29.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Auteur : TERRIEN Jean-Pierre
Editeur : in-médias communication
Langue : français
Caractéristiques : Cheverny 2018, broché, 21 x 29,7 cm, 104 pages en couleur
Poids : 510 g.

Commentaire


Le crocodile de Nîmes retrace l’aventure humaine de quelques hommes et femmes qui ont forgé notre Histoire, notre culture et le destin des peuples autour du bassin Méditerranéen il y a 2 000 ans. Tout tourne autour des passions et des luttes de pouvoirs. Le vainqueur, Octave/Auguste, devenu seul maître de l’Empire romain d’Orient et d’Occident après sa victoire à Actium en 31 av. J.-C. , glorifié de multiples façons, a utilisé la monnaie (entre autres choses) comme vecteur de communication de sa propagande.
Raconter l’histoire de l’as de Nîmes, monnayage mythique de cette époque, revient à en explorer divers aspects : au delà des impératifs officiels du pouvoir émetteur de cette monnaie, nous en suivons l’usage pragmatique dans le déroulement de la vie quotidienne des gallo-romains de Nîmes et son rayonnement dans tout l’Empire.
L’approche de cette brochure se veut didactique et abordable par tout public. La monnaie au crocodile n’est ici que prétexte à raconter une Histoire à laquelle elle a participé et qu’elle a servi. L’as de Nîmes, qui a été frappé au moins une quarantaine d’années, est représentatif d’un âge d’or qui a vu la naissance d’un commerce florissant grâce à une période de paix relative et à une stabilité politique retrouvée pour longtemps dans l’Empire.
Nous nous attarderons aussi sur l’intérêt artistique des gravures qui ont procédé à la frappe de l’as de Nîmes et qui sont pleines de surprises, au point qu’il est parfois bien difficile de les classer. C’est la raison du parti pris qui a consisté à reproduire chaque exemplaire à une taille suffisante pour mieux en apprécier la beauté.
Cette édition corrigée et augmentée fait suite à la première édition de 2015.

Article


Nous pourrions reprendre le compte rendu que nous avions livré aux lecteurs dans le
Bulletin Numismatique n° 143 (juin 2015) : « Cette petite publication mérite toute notre attention, son auteur nous trace une histoire de cette monnaie à la fois si commune et si mystérieuse. Derrière un coup de patte digne des plus grands et un humour revigorant, il nous livre une étude sérieuse, mais pas pédante, documentée, mais légère, à l’appareil de notes omniprésent et cependant très scientifique.
Une illustration riche et variée vient éclairer le discours. Ce livre se lit comme un roman et se compulse comme une bande dessinée. Une fois refermé, l’envie se fait de repartir au début pour recommencer l’Histoire.
Un sommaire (p. 1) et tout est dit sans fioritures, mais avec efficacité. Son coût modique permet à tous de l’acquérir, du collectionneur aguerri au curieux égaré. Après cette lecture, vous ne pourrez plus jamais regarder un « As de Nîmes » avec le même œil. Même les enfants de 7 à 77 ans devraient y prendre du plaisir. C’est un ouvrage rafraîchissant à se procurer sans attendre car l’auteur-éditeur a été très modeste : le tirage n’est que de deux cents exemplaires. Il n’y en aura pas pour tout le monde ! À acheter d’urgence. »

Cette deuxième édition qui a pris quatorze pages depuis l’origine s’est aussi enrichie au niveau de l’iconographie et a ainsi gagné en lisibilité et en présentation. La masse documentaire est immense et a aussi pris du volume. L’ensemble du matériel présenté dans les différents chapitres est référencé et photographié : 9 pour le premier type (p. 16-20), 78 pour le deuxième et ses imitations (p. 21-41), 17 pour le troisième et ses imitations (p. 42-47), 20 pour le quatrième et ses imitations (p. 48-56), 47 pour les contremarques (p. 57-68), 9 pour les frappes fautées (p. 69-71) sans oublier la médaille dite « à la patte de sanglier » (p. 72-74) qui ne tient pas compte des derniers articles parus dans le BSFN.
La première édition s’était trouvée épuisée en quelques semaines. Nous souhaitons le même résultat à l’auteur pour cette deuxième édition en espérant que vous ne serez pas trop nombreux à « louper » cette occasion d’obtenir un ouvrage utile et décapant.

Laurent Schmitt - Bulletin Numismatique CGB n°176 - Juin 2018.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x