+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_641314 - ARVERNES (Région de Clermont-Ferrand) Denier EPAD, au guerrier

ARVERNES (Région de Clermont-Ferrand) Denier EPAD, au guerrier TTB
200.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier EPAD, au guerrier
Date : après 52 AC.
Métal : argent
Diamètre : 16 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 1,64 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Légende parfaitement visible au droit. Exemplaire à l’usure homogène
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : EPAD.
Description avers : Buste jeune, imberbe et casqué, à droite ; le casque lauré à panache, le cou orné d’un collier de perles et de pendeloques ; légende devant le visage, grènetis.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Guerrier debout, tenant de la main droite une enseigne militaire munie de deux ailes, de la gauche un bouclier rond et une lance ; son épée soutenue par un ceinturon, passe derrière le bouclier ; casque dans le champ, devant ses jambes.

Historique


ARVERNES (Région de Clermont-Ferrand)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Les Arvernes occupaient l'actuel territoire de l'ancienne province d'Auvergne. Ils étaient considérés comme "le plus belliqueux parmi les peuples gaulois de la Celtique". Le premier conflit direct éclata au IIe siècle, quand les marchands romains s'installèrent en Transalpine dans ce qui allait devenir la Provincia (la Province, devenue la Provence). Ce n'est qu'en 52 avant J.-C. que Vercingétorix devint le chef de la coalition des peuples gaulois contre l'occupant romain. Il remporta une grande victoire près de Gergovie. Ayant malencontreusement poursuivi l'armée de César, il se retrouva assiégé dans Alésia. Résistant avec acharnement, il comptait sur l'armée de secours pour le délivrer, mais vaincu, il dut se rendre à César qui le conserva en vie pour le faire participer à son triomphe en 46 avant J.-C. Vercingétorix fut ensuite étranglé dans sa prison.
.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com