+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_015524 - ARMAND JEAN DU PLESSIS, CARDINAL DUC DE RICHELIEU Lieutenant Général des Mers du Levant 1648

ARMAND JEAN DU PLESSIS, CARDINAL DUC DE RICHELIEU Lieutenant Général des Mers du Levant B+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2012)
Prix : 35.00 €
Type : Lieutenant Général des Mers du Levant
Date : 1648
Métal : cuivre rouge
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : A DE RICHELIEV DVC P GAL D GAL LIEVTT GAL ES MERS DV LEVT.
Description avers : Armes d'A. de Richelieu..

Revers


Titulature revers : PRO VELLERE REGNVM ; À L'EXERGUE : 1648.
Description revers : Le vaisseau des Argonautes avec une banderole portant : FOELICIO ARGO (Pour l'heureux Argos)..
Traduction revers : Un règne selon la Toison.

Commentaire


Voir sa biographie et portrait à http://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Jean_du_Plessis_de_Richelieu
Armand Jean du Plessis, cardinal-duc de Richelieu et duc de Fronsac, pair de France, ministre de Louis XIII. Né à Paris le 9 septembre 1585, il meurt le 4 décembre 1642 à l'âge de 57 ans.

Initialement destiné au métier des armes, il est contraint de rentrer dans les ordres afin de conserver à sa famille le bénéfice de l'évêché de Luçon. Il devient secrétaire d’État en 1616 puis cardinal en 1622 et principal ministre de Louis XIII en 1624. Il reste en fonction jusqu'à sa mort, en 1642 ; le cardinal Jules Mazarin lui succède.

La fonction exercée par Richelieu auprès de Louis XIII est souvent désignée par le qualificatif de premier ministre, alors que le titre n'existe pas à l'époque. Aussi le cardinal est-il parfois considéré comme le premier des Premiers ministres que le monde ait connus. Son action englobe aussi bien des dimensions politiques, diplomatiques et coloniales que culturelles et religieuses.

Réputé pour son habileté voire son caractère jugé retors, souvent critiqué pour sa fermeté intransigeante, il fait du concept moderne de raison d'État la clé de voûte de ses méthodes de gouvernement et de sa vision diplomatique et politique. En lutte à l'intérieur contre la noblesse et les protestants, et à l'extérieur contre les Habsbourg, réprimant sévèrement aussi bien les duels meurtriers que les révoltes antifiscales paysannes, il est considéré comme un fondateur essentiel de l'État moderne en France.

Son action est un dur combat pour un renforcement du pouvoir royal, qui s'affirmera d'une manière plus triomphante sous le gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715) et plus apaisée sous celui du cardinal Fleury (1726-1743). Cette nouvelle forme de la monarchie sera plus tard désignée par le terme d'absolutisme.

Historique


ARMAND JEAN DU PLESSIS, CARDINAL DUC DE RICHELIEU

(09/09/1585-14/12/1642)

Armand Jean du Plessis naquit à Paris le 9 septembre 1585 d'un grand prévôt de la noblesse poitevine et de la fille d'un bourgeois et avocat. Quand son frère Alphonse décida de devenir moine, il voulut le remplacer à l'évêché de Luçon et dut entreprendre des études de théologie. Il fut ordonné évêque en 1607, alors qu'il n'avait que vingt-deux ans, puis il fut nommé aumônier de la reine mère, Marie de Médicis, et secrétaire d'État en 1616. Proche de Concini, il tomba en disgrâce lors de l'assassinat de ce dernier. Il fut réhabilité en 1622 et il devint le principal ministre de Louis XIII en 1624. Dès son retour au pouvoir, Richelieu n'eut de cesse de combattre les protestants. Il organisa notamment le siège de La Rochelle qui bénéficiait de l'aide du duc de Buckingham ; la ville se rendit le 28 octobre 1628. Il combattit également les armées de Rohan dans les Cévennes et le Languedoc. Il réprima d'une main de fer la révolte des "nu-pieds" de Normandie (châtiment de Rouen) et fit démanteler les places fortes féodales afin d'éviter toute révolte. En qualité de surintendant de la navigation et du commerce, il développa les échanges avec la Guyane, la Martinique, la Réunion, Madagascar et le Canada. Richelieu mourut à Paris le 14 décembre 1642.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com