INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_559178 - ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE, VICOMTE DE TURENNE Médaille uniface, Henri de la Tour d’Auvergne

ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - HENRI DE LA TOUR D AUVERGNE, VICOMTE DE TURENNE Médaille uniface, Henri de la Tour d’Auvergne TTB+
80.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille uniface, Henri de la Tour d’Auvergne
Date : (1675)
Métal : bronze
Diamètre : 78 mm
Graveur : Thomas Bernard (1650-1713)
Poids : 49,8 g.
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire ayant été nettoyé. Concrétions vertes dans les reliefs à l’avers. Présence de coups et rayures

Avers


Titulature avers : HEN. DE. LA. TOVR. DAVV. PR. VICE. DE. TVRENNE..
Description avers : Buste cuirassé avec un large jabot d’Henri de La Tour d’Auvergne à droite, signé à l’exergue : EXIDEA 1675.
Traduction avers : (Henri de la Tour d’Auvergne prince et vicomte de Turenne).

Revers


Titulature revers : LISSE.

Commentaire


Diamètre sans bélière : 71 mm.

Historique


ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE, VICOMTE DE TURENNE

(1611-1675)

Né en 1611 à Sedan, Henri est le second fils d'Henri de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et prince souverain de Sedan. Petit-fils par sa mère de Guillaume le taciturne, il est élevé dans le protestantisme et est destiné au métier des armes, son premier régiment lui est confié à 14 ans en 1625. Il ne fait réellement ses premières armes que quatre ans plus tard sous les ordres de son oncle le Prince d'Orange, Frédéric-Henri. Dans les bonnes grâces de Louis XIII, de Gaston d'Orléans et de Richelieu, il entre en 1630 au service de la France pour participer à la campagne du Piémont. Par la suite, il se distingue rapidement, au siège de Marsal en 1633 ou en prenant Turin en 1640. De grande naissance, avec des qualités personnelles et dans l'ébullition de la Guerre de Trente ans, il gravit rapidement les échelons. Proche de ses hommes sur le terrain, courageux et chanceux, bon tacticien, Turenne devient maréchal de France en 1643 avec l'appui de Mazarin, il remporte avec Condé la bataille de Nördlingen. Il est ensuite de toutes les campagnes entre 1644 et 1648 et commande l'armée d'Allemagne. S'estimant mal récompensé, il entre dans le parti de la Fronde en 1649 puis combat à compter de 1650 pour les Espagnols mais il est battu à Rethel en 1650. Réconcilié avec la Cour après le départ de Mazarin, il bat Condé au faubourg Saint-Antoine et livre ainsi Paris au roi. Il est chargé de 1653 à 1658 de mettre fin à la guerre franco-espagnole. Il bat les Espagnols et Condé à Arras en 1654 et aux Dunes en 1658 ce qui contraint Philippe IV à signer la paix des Pyrénées. Maréchal général des camps et armées du roi, il éduque Louis XIV et commande lors des Guerres de dévolution et de Hollande. En 1667, il fait la conquête de la Flandre en trois mois ; en 1674, il remporte des victoires à Sinzheim puis Enzheim et enfin à Turckheim, en plein hiver, qui lui livrent l'Alsace. Il est tué d'un boulet l'année suivante à Sasbach face à Montecuccoli. Louis XIV le fit ensevelir à Saint-Denis près des rois de France. En 1800, ses restes sont transportés dans l'église des Invalides. Il reste le plus grand général français avant Napoléon Ier, lui aussi adepte de la guerre de mouvement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com