Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bfe_271100 - ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - FRÉDÉRIC-MAURICE DE LA TOUR D'AUVERGNE Lot de 3 doubles tournois, type 11 (grande collerette/petite tour)

ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - FRÉDÉRIC-MAURICE DE LA TOUR D AUVERGNE Lot de 3 doubles tournois, type 11 (grande collerette/petite tour) lot
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Lot de 3 doubles tournois, type 11 (grande collerette/petite tour)
Date : 1632
Nom de l'atelier/ville : Sedan
Métal : cuivre
Référence ouvrage :
Pedigree :
Exemplaires provenant de la collection “Robert”, de MONNAIES 39, n° 729 et de MONNAIES 44, n° 654

Avers


Titulature avers : F. MAVRICE. DE. LA TOVR. P. S. D. S., (LÉGENDE COMMENÇANT À 7 HEURES).
Description avers : Buste de Frédéric-Maurice, tête nue à droite, drapé et cuirassé avec une grande collerette bordée de dentelle.
Traduction avers : (Frédéric-Maurice de la Tour, prince souverain de Sedan).

Revers


Titulature revers : + DOVBLE. TOVRNOIS. 1632.
Description revers : Petite tour fleurdelisée placée au milieu d'un champ semé de lis.

Commentaire


Lot de 3 doubles tournois (légendes b1) : TTB, 1,87 g, TB+/TTB, 2,66 g, TTB/TB+, 2,48 g, 1,96 g.

Historique


ARDENNES - PRINCIPAUTÉ DE SEDAN - FRÉDÉRIC-MAURICE DE LA TOUR D'AUVERGNE

(1623-1642)

Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne est le fils d'Henri de La Tour d'Auvergne et d'Élisabeth de Nassau, la fille de Guillaume le Taciturne (+1584) et la demi-sœur de Philippe-Guillaume, de Maurice et de Frédéric-Henri de Nassau. Frédéric-Maurice est aussi le frère d'Henri de la Tour d'Auvergne (1611-1675), futur maréchal de Turenne. Il naquit à Sedan en 1605. Dès l'âge de 17 ans il est duc de Bouillon sous la tutelle de sa mère.
Frédéric-Maurice reçut une éducation militaire auprès de ses oncles Maurice et Frédéric-Henri, stathouder de Hollande. Protestant, Frédéric-Maurice abjura et se convertit au catholicisme en épousant sa cousine Éléonore de Berg. Opposant farouche à Richelieu, il entretint une correspondance avec Gaston d'Orléans. Il s'opposa à la monarchie française et renforça ses liens avec l'Espagne.
Comme son père, il fut un grand conspirateur. Richelieu le fit arrêter pour avoir participé à la conspiration de Cinq- Mars (décapité en 1642) et il n'obtint sa liberté qu'en renonçant aux principautés de Sedan et de Raucourt qui furent rattachées au royaume et occupées par les troupes françaises. Pour sauver la face, il obtint plusieurs petites seigneuries dispersées dans le royaume pour un montant de six millions de livres. Frédéric-Maurice fut dans un premier temps assigné à résidence dans sa vicomté de Turenne avant de se réfugier à Rome en 1645. Il y fut nommé général des troupes pontificales.
En 1647, Frédéric-Maurice rentra en France où il fut l'un des principaux chefs de la Fronde, renouant ses relations avec les Espagnols. Frédéric-Maurice soutint le roi de France quand la Cour lui accorda à titre de compensation, pour ses terres perdues en 1642, le duché de Château-Thierry, les comtés d'Auvergne et d'Évreux, ainsi que le titre de "prince étranger" qui le plaçait juste avant les ducs et pairs de France et immédiatement après les princes du sang. Il mourut en août 1652 alors qu'il devait être nommé surintendant des Finances.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x