+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_013935 - ARDENNES - DUCHÉ DE BOUILLON - GODEFROY III, GODEFROY-CHARLES-HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE Jeton de la Cour souveraine de Bouillon n.d.

ARDENNES - DUCHÉ DE BOUILLON - GODEFROY III, GODEFROY-CHARLES-HENRI DE LA TOUR D AUVERGNE Jeton de la Cour souveraine de Bouillon TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2009)
Prix : 240.00 €
Type : Jeton de la Cour souveraine de Bouillon
Date : n.d.
Métal : argent
Diamètre : 34 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : GODEFRIDVS III. D. G. DUX BULLONENS. ; À L'EXERGUE, EN DEUX LIGNES : EN PRINCEPS / EN PATER.
Description avers : Buste habillé à droite de Godefroy III de la Tour d’Auvergne portant une cravate et un ruban nouant la base des cheveux ; sur la tranche du buste DUVIV. F..
Traduction avers : (Godefroy III, par la grâce de Dieu, duc de Bouillon ; voici le prince, voici le père).

Revers


Titulature revers : DEÆ PATRIÆ ; À L’EXERGUE, EN DEUX LIGNES COUR SOUVERAINE / DE BOUILLON / 1788.
Description revers : Facade de temple tétrastyle portant au-dessus des deux colonnes centrales l’inscription JUSTITIÆ.
Traduction revers : (À la Justice, déesse de la Patrie).

Commentaire


Ce jeton a fait l’objet d’un article de cinquante pages dans la Revue Belge de Numismatique 1995 (A. Clairand et D. Hollard, “Le jeton de la Cour souveraine de Bouillon”, p. 227-276 et pl. XVIII-XIX). Les officiers de la Cour souveraine de Bouillon bénéficiaient de trois repas par an. En 1760 la Cour décida de supprimer ces repas et de les remplacer par des jetons. Le coût de fabrication des coins étant trop élevé, la Cour décida de provisionner la somme des repas jusqu’à obtenir une réserve suffisante pour la frappe. En 1788 la provision de 6.910 livres 15 sols 2 deniers fut jugée suffisante pour lancer l’émission. Un projet de distribution fut arrêté au mois de novembre 1788 puis modifié en février/mars 1789 suite à plusieurs contestations. Les coins ne furent exécutés qu’en 1789 par Jean Duvivier ; le millésime 1788 fut toutefois conservé. Duvivier fut payé 1.204 livres pour son travail de gravure (un coin de droit et un coin de revers) et dont les dessins préparatoires sont conservés au Cabinet des médailles de Paris (cf. RBN pl. XVIII-XIX) ; ceux-ci montrent plusieurs projets dont un temple à coupole qui ne fut pas retenu. Le choix de la légende du droit EN PRINCEPS EN PATER est dû à Jean-François-Félix Dorival de Fignamont, conseiller président de la Cour souveraine depuis 1781 ; ce fut toutefois le duc qui choisit cette légende parmi celles proposées par Dorival. La comptabilité du duché de Bouillon laisse apparaître qu’un exemplaire en or fut frappé pour le duc (non retrouvé), tous les autres étant exécutés en argent. Les jetons d’argent ont probablement été frappés à 16,5 au marc (14,83 g) 12 exemplaires pesés ayant une masse moyenne de 14,78 g. Environ 1.289 jetons auraient été frappés et envoyés de Paris vers Bouillon au début du mois d’avril 1789. La distribution des jetons eut lieu à Bouillon à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin suivant. La répartition se fit en fonction des années d’ancienneté des conseillers. En excluant les frappes au nom de Philippe d’Auvergne datées de 1815, il s’agit du dernier témoignage numismatique du duché de Bouillon.

Historique


ARDENNES - DUCHÉ DE BOUILLON - GODEFROY III, GODEFROY-CHARLES-HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE

(1771-1792)

Dès son enfance, Godefroy-Charles-Henri fut plongé dans les idées des Lumières. Alors qu'il n'avait que cinq ans, il fut éloigné de sa famille et confié au précepteur écossais André-Michel Ramsay (1686-1743), secrétaire de Fénelon. Ramsay fut grand-orateur de l'Ordre des Francs-Maçons et est l'auteur du Discours sur la doctrine maçonnique. Un Grand Orient semble avoir existé à Bouillon : Charles-Godefroi puis Godefroy-Charles-Henri en auraient été les grands-maîtres.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com