+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v24_0362 - ANTONIN LE PIEUX Sesterce, (GB, Æ 32)

ANTONIN LE PIEUX Sesterce, (GB, Æ 32) TB+/TB
MONNAIES 24 (2005)
Prix de départ : 275.00 €
Estimation : 420.00 €
lot invendu
Type : Sesterce, (GB, Æ 32)
Date : 02/07-138
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : cuivre
Diamètre : 31,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 25,04 g.
Degré de rareté : R2
Officine : 2e
Emission : 3e
Commentaires sur l'état de conservation :
Très beau portrait, inhabituel pour Antonin césar. Usure importante, mais exemplaire parfaitement lisible . Frappe faible et molle au revers. Flan taché. Patine vert noir
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : IMP T AELIVS CAE-SAR ANTONINVS.
Description avers : Buste drapé, tête nue d’Antonin à droite, vu de trois quarts en arrière (O°11).
Traduction avers : “Imperator Titus Ælius Cæsar Antoninus”, (L’empereur Titus Aelius césar Antonin).

Revers


Titulature revers : TRI-B- P-OT COS/ PIE-TAS/ S|C.
Description revers : Pietas (la Piété) drapé debout à gauche, tenant une boîte à parfums de la main gauche et sacrifiant au-dessus d’un autel paré et allumé.
Traduction revers : “Tribunicia Potestate Consul/ Pietas”, (Revêtu de la puissance tribunitienne consul/ la Piété).

Commentaire


Il faut bien restituer à Antonin césar ce monnayage qui était donné par P. V. Hill aux premières émissions d’Antonin Auguste..

Historique


ANTONIN LE PIEUX

(25/02/138-7/03/161) Titus Aurelius Fulvus Boionius Arrius Antoninus

César (10/02-10/07/138)

Hadrien malade, après le décès d'Aélius le 1er janvier 138, doit trouver un nouveau César. Le climat du début de l’année 138 est bien rendu par M. Yourcenar dans les “Mémoires d’Hadrien”. Hadrien adopte Antonin, un parent éloigné de sa famille par les femmes. D'autre part, Hadrien oblige Antonin à adopter conjointement Marc Aurèle, fils d’Annius Vérus et Lucius Vérus fils d’Aélius. Hadrien, ayant réglé sa succession et écarté son beau-frère ainsi que le petit-fils de ce dernier, peut mourir tranquille le 10 juillet 138. Hadrien, détesté par le Sénat se voit refuser l'apothéose. Il faudra la pugnacité d'Antonin pour le faire déifier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com