Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_507520 - ANTONIN LE PIEUX Denier

ANTONIN LE PIEUX Denier TTB+/SUP
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier
Date : 143
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : argent
Titre en millième : 850 ‰
Diamètre : 18 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,17 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 2e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan légèrement irrégulier mais bien centré. Joli portrait ainsi qu’un superbe revers bien détaillé. Patine grise avec des reflets dorés
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANTONINVS AVG PI-VS P P TR P COS III.
Description avers : Tête laurée d'Antonin le Pieux à droite (O*).
Traduction avers : “Antoninus Augustus Pius Pater Patriæ Tribunicia Potestate Consul tertium”, (Antonin auguste pieux, père de la patrie, revêtu de la puissance tribunitienne, consul pour la troisième fois).

Revers


Titulature revers : IMPERA-TOR - II.
Description revers : Victoria (la Victoire) debout à gauche, tenant une couronne de la main droite et une palme de la main gauche.
Traduction revers : “Imperator iterum”, (Deuxième acclamation impériale).

Historique


ANTONIN LE PIEUX

(25/02/138-7/03/161) Titus Aurelius Fulvus Boionius Arrius Antoninus

Auguste (10/07/138-7/03/161)

Antonin est né le 19 septembre 86 à Lanuvium. Sa famille est originaire de Gaule (Nîmes). C'est un riche sénateur qui a épousé Faustine l'ancienne entre 110 et 115 et est ainsi entré par alliance dans la famille d'Hadrien. Après la mort d'Aelius le 1er janvier 138, Hadrien choisit Antonin pour lui succéder le 25 février 138 en lui adjoignant deux fils adoptifs, Marc Aurèle et Lucius Vérus. Hadrien meurt le 10 juillet et Antonin lui succède. Il doit d'abord batailler pour faire diviniser Hadrien, ennemi du Sénat. En 139, Marc Aurèle devient césar et Faustine augusta. Son règne est calme et heureux et symbolise la "Pax Romana" du deuxième siècle. En 148, il commémore avec faste le 900e anniversaire de Rome.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x