+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bmv_242050 - ANGLO-SAXONS Sceat au porc-épic, XAZO, Série E, variété G4

ANGLO-SAXONS Sceat au porc-épic, XAZO, Série E, variété G4 TTB+
190.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Sceat au porc-épic, XAZO, Série E, variété G4
Date : c. 710-760
Nom de l'atelier/ville : Dorestad ou Quentovic
Métal : argent
Diamètre : 12 mm
Poids : 0,91 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie sur un flan un peu court, épais et irrégulier, avec des types complets et une frappe vigoureuse. Patine grise, légèrement granuleuse

Avers


Titulature avers : [XAZO].
Description avers : Tête barbare, très stylisée à droite, les cheveux hirsutes ; le visage fortement marqué avec le nez et deux globules en guise d'œil ; légende devant le visage.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Annelet entouré de quatre I bouletés, posés aux quatre coins ; l’ensemble dans un carré perlé ; une croisette au sommet et pseudo légende autour.

Commentaire


Si ce revers est assez classique, le style de la tête du droit est plus inhabituel. La tête est assez massive et bien détaillée, avec le nez et l'œil marqués. La croisette initiale et le reste de la légende AZO sont presque complètement hors flan sur cet exemplaire !
Le sceat n° 1205 de MONNAIES 43 ; la légende était mieux venue au droit. Il a été vendu 201 € sur un ordre maximum de 280 € et trois ordres.

Historique


ANGLO-SAXONS

(VIIe - VIIIe siècles)

Si la frappe de ces monnaies est à situer au début du VIIIe siècle, en Grande Bretagne, il n'est pas exceptionnel de les retrouver en Gaule. Elles y sont souvent confondues avec les monnaies mérovingiennes en argent (cf. MONNAIES XIX, n° 503, sceattas c. 680-710, classé en denier mérovingien de Laon). Au cours du VIIIe siècle, le style de ces pièces est de plus en plus dégénéré, elles sont souvent en billon ou fourrées. Ces piécettes disparaissent de la circulation dans la seconde moitié du VIIIe siècle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x