+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_412412 - AMOUR ET MARIAGE Médaille, Mariage du duc de Berry

AMOUR ET MARIAGE Médaille, Mariage du duc de Berry TTB+
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille, Mariage du duc de Berry
Date : 1816
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : bronze
Diamètre : 49,5 mm
Graveur : ANDRIEU Jean-Bertrand (1761-1822)
Poids : 65 g.
Tranche : lisse
Poinçon : sans poinçon
Commentaires sur l'état de conservation :
Très bel exemplaire avec une frappe vigoureuse et une agréable patine brune

Avers


Titulature avers : LVDOVICVS. XVIII - FRANC. ET. NAV. REX..
Description avers : Buste à droite de Louis XVIII.

Revers


Titulature revers : SPES. ALTERA. REGNI..

Commentaire


Médaille d’époque, sans poinçon sur la tranche.

Charles-Ferdinand d’Artois, duc de Berry, né à Versailles le 24 janvier 1778 et mort assassiné à Paris le 13 février 1820, est un prince de la maison de Bourbon. Il est le fils de Charles-Philippe de France, comte d’Artois (futur « Charles X »), et de Marie-Thérèse de Savoie.

Marie Caroline Ferdinande Louise de Naples et de Sicile, duchesse de Berry puis comtesse Lucchesi Palli et duchesse della Grazia, est née à Caserte en 1798 et morte au château de Brunnsee près de Mureck en Styrie en 1870.
Épouse de Charles Ferdinand d'Artois, duc de Berry, fils de Charles X, elle est la mère du « comte de Chambord » Henri d'Artois, prétendant légitimiste au trône de France sous le nom de « Henri V ».
Au nom de son fils le « comte de Chambord », elle tenta en vain de prendre le pouvoir en France en 1832 en qualité de « régente ».

Historique


AMOUR ET MARIAGE

Il était de coutume autrefois de donner un treizain lors de la messe de mariage. Ce treizain était béni et signifiait l'entrée dans une communauté de biens des mariés. Le treizain, par la suite devenu médaille ou jeton de mariage, s'appelait ainsi en l'honneur de Jésus-Christ et des douze apôtres. Cette pratique subsista jusque dans la première moitié du XXe siècle. L'ouvrage de référence sur le sujet est l'œuvre de Jules Florange, l'Amour et le mariage dans la numismatique, Moulins, 1936 maintenant remplacé par celui de Henri Térisse, La Numismatique du Mariage, Argenton-sur-Creuse 2008.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com