+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v09_1626 - ALLEMAGNE - DUCHÉ DE BRUNSWICK WOLFENBUTTEL - CHARLES GUILLAUME FERDINAND Deux tiers de thaler ou 24 mariengroschen 1789 Brunswick

ALLEMAGNE - DUCHÉ DE BRUNSWICK WOLFENBUTTEL - CHARLES GUILLAUME FERDINAND Deux tiers de thaler ou 24 mariengroschen 1789 Brunswick TTB
MONNAIES 9 (2000)
Prix de départ : 99.09 €
Estimation : 144.83 €
lot invendu
Type : Deux tiers de thaler ou 24 mariengroschen
Date : 1789
Nom de l'atelier/ville : Brunswick
Métal : argent
Titre en millième : 750 ‰
Diamètre : 34 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 17,01 g.
Tranche : striée
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Métal légèrement paillé et légèrement pincé à 11 heures au droit. Un petit coup sur l'encolure du cheval
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : D. G. CAROLVS GVIL. FERD. DVX BRUNS ET LUN./ 2/3.
Description avers : Cheval bondissant à gauche.
Traduction avers : (Par la grâce de Dieu Charles Guillaume Ferdinand duc de Brunswick et Lunebourg).

Revers


Titulature revers : (QUINTEFEUILLE) NACH DEM. LEIPZIGER FVS 1789.
Description revers : XXIIII/ MARIEN/ GROSCH:/ (quintefeuille) M. C. (quintefeuille)/ (fleuron).
Traduction revers : (Frappé d'après l'étalon monétaire de Leipzig).

Commentaire


BOUTIQUE MONDE.

Historique


ALLEMAGNE - DUCHÉ DE BRUNSWICK WOLFENBUTTEL - CHARLES GUILLAUME FERDINAND

(1780-1806)

Charles Guillaume Ferdinand (9/10/1735 - 10/11/1806) succéda à Charles Ier (1735-1780) en 1780. Il est le neveu de Frédéric II de Prusse. Il se distingua d'abord pendant la guerre de Sept Ans au service de la Prusse. C'est lui qui signa le manifeste du 25 juillet 1792, menaçant la Législative et le peuple de Paris. Ce manifeste entraîna la prise des Tuileries le 10 août 1792 et l'arrestation de la famille royale avant leur jugement et l'exécution du Roi et de la reine en 1793. C'est Charles Guillaume Ferdinand de Brunswick, général en chef des forces austro-prussiennes, qui affronta les Français de Dumouriez et de Kellermann à Valmy le 20 septembre 1792. En 1806, il reprit le commandement de l'armée prussienne et fut battu à Iéna et mortellement blessé à Auerstaedt (14 octobre 1806). Ses États furent démembrés pour former une partie du royaume de Westphalie. Son fils Guillaume trouva la mort à Waterloo en 1815.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x