VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_580212 - ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES ACADÉMIE ROYALE D'ARCHITECTURE n.d.

ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES ACADÉMIE ROYALE D ARCHITECTURE TTB
75.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : ACADÉMIE ROYALE D'ARCHITECTURE
Date : n.d.
Métal : argent
Diamètre : 30 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 5,12 g.
Tranche : Lisse
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LUD. XV. REX CHRISTIANISS.
Description avers : Buste à droite de Louis XV signé R.filius [n° 333].

Revers


Titulature revers : ACADEMIE ROYALE D'ARCHITECTURE EN TROIS LIGNES DANS LE CHAMP.

Commentaire


Feuardent ne répertorie de jetons de l'Académie Royale d'Architecture que pour Louis XVI. Ceux représentant le portrait de Louis XV sont fort rares.
Fondée en 1671, à l'initiative de Colbert, l'Académie d'architecture est la dernière académie royale créée. Elle siège d'abord au Louvre, puis, à partir de 1692, au Palais-Royal. Elle réunit les plus qualifiés des architectes du Roi, qui ont pour missions de jouer un rôle de conseil et d'expertise auprès de l'administration des bâtiments, de définir les règles de la "belle architecture", et de former un séminaire de jeunes architectes. En 1676, le titre d'architecte du Roi se trouve réservé aux seuls membres de l'Académie, ce qui achève de distinguer les architectes des maîtres-maçons. Quelques grands noms : Bruand, Le Pautre, Le Vau.

Historique


ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, les académies et sociétés savantes contribuent au rayonnement des sciences, des arts et de la littérature dans toute la France et à l'étranger. Elles permettent la diffusion du savoir, puis les idées des Lumières, et comptent dans leurs rangs les personnalités les plus influentes dans leur domaine, chargées, entre autres, de former les futurs créateurs et savants. En province, elles constituent les éléments essentiels de la vie sociale et culturelle. Elles rassemblent les "grands" et "beaux" esprits (hommes de lettres, artistes et scientifiques), et sont dotées d'institutions officielles (structures juridiques et matérielles) qui leur assurent permanence, stabilité et légitimité. Elles sont établies par lettres patentes du Roi, et le plus souvent placées sous la protection de celui-ci. Citons en exemple l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, créée en juin 1744 par lettres patentes de Louis XV. Auparavant, existaient déjà des réunions d'amis férus de botanique qui formaient une académie non-officielle. Deux hommes ont activement oeuvré pour la reconnaissance officielle de cette académie : Fontenelle, parrain de l'Académie et Le Cornier de Cideville, condisciple et ami de Voltaire. De nombreux membres de cette Académie sont célèbres : Chardin, Pigalle, Parmentier, Necker, Victor Hugo ou encore l'abbé Cochet. Conseils de lecture : BARRIERE P., "L'Académie de Bordeaux, centre de la culture internationale au XVIIIème sicèle (1712-1792)", Bordeaux, 1951 ; COUSIN J., "L'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon" (1752-1952), Besançon, 1954 ; TAILLEFER M., "Une académie interprète des Lumières. L'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse au XVIIIème siècle", Paris, 1984.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com