+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_07550 - ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES Académie de St Luc, émission de 1765 1758

ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES Académie de St Luc, émission de 1765 SPL
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2010)
Prix : 58.00 €
Type : Académie de St Luc, émission de 1765
Date : 1758
Métal : argent
Diamètre : 28 mm
Axe des coins : 6 h.
Tranche : cannelée
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LUD. XV. REX CHRISTIANISS..
Description avers : Buste à droite de Louis XV signé R.FIL. [n°342], type Guéant Prieur 630A.

Revers


Titulature revers : HAEC ANTIQUA MINERVA ; À L'EXERGUE : ACADEMIE. DE. SAINT. LUC. 1758.
Description revers : Minerve assise à droite, tenant des deux mains l'écu des peintres de Paris.
Traduction revers : C'est l'antique Minerve.

Commentaire


La première apparition d'une Académie de Saint-Luc à Paris remonte à 1391. Établie par le Prévôt de Paris, elle est entretenue par la Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris.
La création de l'Académie royale de peinture et de sculpture, en 1648, a permis à certains peintres et sculpteurs de sortir de leur statut d'artisans. Ceux qui n'y avaient pas accès se sont regroupés en 1672 sous l'égide d'une organisation nommée l'Académie de Saint-Luc, héritière de la Communauté des maîtres peintres et sculpteurs de Paris. Elle organisait également des salons.
À noter que les corporations de métiers artistiques en Italien sont appelées également Compagnie des peintres de Saint-Luc et depuis 1339 à Florence, la Compagnia dei pittori fiorentini di San Luca) ou Guilde de Saint-Luc dans toute l'Europe.
Pour plus de précisions, se reporter à l’article de wikipedia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Acad%C3%A9mie_de_Saint-Luc.

Historique


ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, les académies et sociétés savantes contribuent au rayonnement des sciences, des arts et de la littérature dans toute la France et à l'étranger. Elles permettent la diffusion du savoir, puis les idées des Lumières, et comptent dans leurs rangs les personnalités les plus influentes dans leur domaine, chargées, entre autres, de former les futurs créateurs et savants. En province, elles constituent les éléments essentiels de la vie sociale et culturelle. Elles rassemblent les "grands" et "beaux" esprits (hommes de lettres, artistes et scientifiques), et sont dotées d'institutions officielles (structures juridiques et matérielles) qui leur assurent permanence, stabilité et légitimité. Elles sont établies par lettres patentes du Roi, et le plus souvent placées sous la protection de celui-ci. Citons en exemple l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, créée en juin 1744 par lettres patentes de Louis XV. Auparavant, existaient déjà des réunions d'amis férus de botanique qui formaient une académie non-officielle. Deux hommes ont activement oeuvré pour la reconnaissance officielle de cette académie : Fontenelle, parrain de l'Académie et Le Cornier de Cideville, condisciple et ami de Voltaire. De nombreux membres de cette Académie sont célèbres : Chardin, Pigalle, Parmentier, Necker, Victor Hugo ou encore l'abbé Cochet. Conseils de lecture : BARRIERE P., "L'Académie de Bordeaux, centre de la culture internationale au XVIIIème sicèle (1712-1792)", Bordeaux, 1951 ; COUSIN J., "L'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon" (1752-1952), Besançon, 1954 ; TAILLEFER M., "Une académie interprète des Lumières. L'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse au XVIIIème siècle", Paris, 1984.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com