+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v18_1900 - 2 lires, rameaux courts 1813 Naples VG.2258

2 lires, rameaux courts 1813 Naples VG.2258 TTB
MONNAIES 18 (2003)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 480.00 €
lot invendu
Type : 2 lires, rameaux courts
Date : 1813
Nom de l'atelier/ville : Naples
Quantité frappée : 42756
Métal : argent
Titre en millième : 900 ‰
Diamètre : 27 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 9,90 g.
Tranche : * DIO PROTEGGE * REGNO (sic !), (Dieu protège le royaume)
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
De frappe assez molle au revers notamment. Légères traces de nettoyage. Très bel exemplaire
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de MONNAIES VIII, n° 1811

Avers


Titulature avers : GIOACCHINO - NAPOLEONE.// 1813.
Description avers : Tête nue de Joachim Murat à gauche.
Traduction avers : (Joachim Napoléon).

Revers


Titulature revers : REGNO DELLE DUE SICILIE..
Description revers : 2/ LIRE dans une couronne.
Traduction revers : (Royaume des Deux Siciles).

Commentaire


Frappe médaille. Cette pièce présente la particularité d'avoir un point après SICILIE.

Historique


ITALIE - ROYAUME DE NAPLES - JOACHIM MURAT

(15/07/1808-9/05/1815)

Joachim Murat (25/03/1767-13/10/1815), général et aide de camp de Bonaparte en 1796, épouse Caroline Bonaparte en 1800 ; il est gouverneur de Paris, Maréchal, Prince d'Empire. Il reçoit la principauté de Berg à laquelle est jointe celle de Clèves (1806-1808) et est nommé roi de Naples en remplacement de Joseph en 1808. Il complote avec Talleyrand et Fouché, mais n'est pas disgracié. S'il participe à la campagne de Russie, Murat trahit après Leipzig et traite avec les Anglo-Autrichiens afin de conserver son royaume avec l'assentiment de Caroline. En 1815, il prend contact avec Napoléon qui est à l'île d'Elbe, essaye de soulever l'Italie, mais est définitivement battu à Tolentino le 2 mai et doit quitter le pays le 9 mai. Retiré en Provence, il est approché par des provocateurs, débarque le 8 octobre en Calabre. Il est immédiatement arrêté et jugé, condamné et exécuté le 13 octobre, comme le duc d'Enghein, qu'il avait fait fusiller onze ans plus tôt dans les fossés de Vincennes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com