Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v23_2208 - RUSSIE - NICOLAS Ier Rouble 1854 Saint-Pétersbourg SUP

RUSSIE - NICOLAS Ier Rouble 1854 Saint-Pétersbourg SUP
MONNAIES 23 (2004)
Prix de départ : 230.00 €
Estimation : 350.00 €
lot invendu
Type : Rouble 
Date : 1854 
Nom de l'atelier/ville : Saint-Pétersbourg 
Quantité frappée : 3070000 
Métal : argent 
Titre en millième : 868  ‰
Diamètre : 35,5  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 20,71  g.
Tranche : inscrite en creux en cyrillique (Argent au titre de 83 1/3 4 zolotniks 82 14/25 dolas 
Commentaires sur l'état de conservation : De nombreuses petites marques de manipulation dans les champs avec de minimes graffitis autour de la tête de l’aigle. Un minime coup sur le listel à cinq heures au droit. Cet exemplaire a probablement été légèrement nettoyé. Très faible usure pour cet exemplaire superbe 
Référence ouvrage : KM/WC.19/168.1 p.976  - Uzd.1640  - Sév.3505  - Mich.503 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Légende cyrillique .
Description avers : Aigle bicéphale couronné timbré d'un écu aux armes de Moscou .
Traduction avers : (Argent pur 4 zolotniks 21 dolas) .
Description revers : Légende cyrillique dans une couronne formée d'une branche d'olivier et d'une branche de chêne surmontée d'une petite couronne .
Traduction revers : (Monnaie rouble) .

RUSSIE - NICOLAS Ier

(1/12/1825-2/03/1855)

Nicolas Ier (7/07/1796-2/03/1855), second fils de Paul Ier, est le frère d'Alexandre Ier et du grand-duc Constantin. À la mort de son frère Alexandre Ier, le 1er décembre 1825, et après le renoncement de son frère Constantin, il devient tsar de toutes les Russies et commence par réprimer le mouvement libéral des Décembristes puis le soulèvement de Pologne en 1831. Après avoir favorisé la libération de la Grèce, il se pose comme un défenseur des Slaves et s'oppose aux Turcs. Il trouve sur sa route les Anglais et les Français. Il meurt avant la défaite de la guerre de Crimée.