Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

fwo_331423 - RUSSIE 1 Rouble Élisabeth Ire de Russie 1756 Saint-Petersbourg TTB+

RUSSIE 1 Rouble Élisabeth Ire de Russie 1756 Saint-Petersbourg TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 780.00 €
Type : 1 Rouble Élisabeth Ire de Russie 
Date: 1756 
Nom de l'atelier/ville : Saint-Petersbourg 
Quantité frappée : 36000 
Métal : or 
Titre en millième : 917  ‰
Diamètre : 16,5  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 1,58  g.
Tranche : en relief 
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Faiblesse de frappe au revers au niveau de l’année, beau portrait d’Elisabeth I 
Référence ouvrage:
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Légende cyrillique .
Description avers : Buste couronné et drapé d'Élisabeth à droite vu de trois quarts en avant avec la petite couronne .
Titulature revers : Légende cyrillique .
Description revers : Aigle bicéphale surmontée de trois couronnes impériales ; dans ses serres le globe et le sceptre ; sur sa poitrine l'écusson aux armes de Moscou (saint Georges à cheval, à droite) .
Élisabeth (28/12/1709-05/01/1762) est la fille de Pierre le Grand et de Catherine Ire. Elle monta sur le trône à la suite d'un complot militaire qui renversa le jeune Ivan III (1740-1741) lequel sera assassiné au début du règne de Catherine II. Elle reçut le titre de "Clémente" pour avoir épargné les partisans du tsar déchu. Le traité d'Abo, en 1743, mit fin à la guerre des Suédois et donna pour la première fois la Finlande à la Russie. Pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), la Russie s'allia à l'Autriche contre la Prusse. Les Russes battirent les Prussiens à Künersdorf en 1759. La mort d'Élisabeth sauva Frédéric II de Prusse de la défaite. Élisabeth continua l'œuvre réformatrice de son père et fut une amie des Arts en fondant l'Université de Moscou et l'Académie des Beaux-arts. Dès 1742, elle avait choisi son neveu, Pierre, pour lui succéder.

RUSSIE