Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v21_3064 - OTACILIA SEVERA Tetrassaria TTB

OTACILIA SEVERA Tetrassaria TTB
MONNAIES 21 (2004)
Prix de départ : 200.00 €
Estimation : 300.00 €
Prix réalisé : 247.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 336.00 €
Type : Tetrassaria 
Date : 244-247 
Nom de l'atelier/ville : Baalbeck (Héliopolis) , Syrie, Coelé-Syrie 
Métal : cuivre 
Diamètre : 28  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 17,49  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Beau portrait. Représentation tout à fait exceptionnelle pour ce type de monnayage. Patine vert foncé 
Référence ouvrage : BMC.16 var.  - GIC.- var  - Lindgren- A var.  - C.109  - CATC.284 var. 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : OTACILIA SEVERA AVG .
Description avers : Buste diadémé et drapé d’Otacilia Sévéra à droite, posé sur un croissant, vu de trois quarts en avant (L5) .
Traduction avers : “Otacilia Severa Augusta”, (Otacilia Sévéra augusta) .
Titulature revers : COL IVL AVG HEL// I O - M H .
Description revers : Temple de Jupiter à Hélipolis (Baalbeck), placé sur un rocher avec l’escalier monumental, les portiques et dodécastyle avec au centre un cyprès ; au pieds du temple, un autel posé sur une base .
Traduction revers : “Colonia Julia Augusta Heliopolitana Iuppiter Optimus Maximus Heliopolitanus”, (Colonie julia augusta d’Héliopolis, Jupiter le très grand meilleur d’Héliopolis) .
Pour un exemplaire comparable de Philippe Ier, voir MONNAIES XXI, n° 1052.

OTACILIA SEVERA

(+249) Marcia Otacilia Severa

Femme de Philippe Ier, mère de Philippe II - Augusta (244-249)

Otacilie, fille de Sévérus, gouverneur de Pannonie, a épousé Philippe vers 234. Philippe II, leur fils, est né vers 237. Elle semble avoir eu des sympathies pour les Chrétiens et ces derniers bénéficièrent d'une relative sécurité sous le règne de Philippe avant la grande persécution de Trajan Dèce. On ne connaît pas son sort après la mort de son mari et de son fils, fut-elle assassinée ou se retira-t-elle dans la vie privée, elle disparaît de l'Histoire.