Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v21_2438 - JUDÉE - AGRIPPA II Bronze (MB, Æ 29)

JUDÉE - AGRIPPA II Bronze (MB, Æ 29)
MONNAIES 21 (2004)
Prix de départ : 350.00 €
Estimation : 550.00 €
lot invendu
Type : Bronze (MB, Æ 29) 
Date: an 35 
Nom de l'atelier/ville : Césarée Panias, Syrie, Trachonitide 
Métal : cuivre 
Diamètre : 29  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 15,06  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Flan large. Beau portrait. Faiblesse de frappe sur la légende au droit. Très joli revers 
Référence ouvrage: BMC.58  - GIC.5599 var. (85£)  - RPC.2296 (8 ex.), pl. 100 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la collection A. Polak 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Tête laurée de Domitien à droite (O*) .
Légende avers : AUTOKRA DOM[ITIA KAI]SAR A GERMANI (Autokratoros Domitianos Kaisaros Germanikos) .
Traduction avers : (L’empereur Domitien césar germanique) .
Description revers : Tyché tourelée et drapée debout à gauche sur une base, tenant des épis de la main droite et une corne d’abondance de la main gauche .
Légende revers : ETOU - EL BA/ AGRI-PPA (Etou EL Basilews Agrippa) .
Traduction revers : (An 35 roi Agrippa) .
Poids léger. Pour ce type, les auteurs du Roman Provincial Coinage ont répertorié huit exemplaires et quatre coins de droit avec un poids moyen de 17,14 g.

JUDÉE - AGRIPPA II

(48-95)

Agrippa II ou Hérode Agrippa est le fils d'Agrippa I, le petit-fils d'Aristobule et l'arrière petit-fils d'Hérode le Grand. Né en 30, il passa son adolescence à Rome. En 48, grâce à la bienveillance de Claude, il succéda à son oncle, Hérode, à la tête du royaume de Chalcis. En 53, il échangea ce territoire avec celui de son grand-oncle Philippe (Tétrarque). Couvert d'honneurs sous les règnes de Claude et de Néron, surintendant du temple, il mécontenta les Juifs. Lors du soulèvement de Judée en 66, il rallia la cause romaine et apporta son soutien à Vespasien, général en chef, puis après le départ de ce dernier pour Rome, à son fils Titus. La sœur d'Agrippa II, Bérénice, tomba amoureuse de Titus, et leur amour fut immortalisé par Corneille et Racine. Après la chute de Jérusalem en 70, il partagea le reste de son existence entre Rome et ses territoires. La date de sa mort est mal connue, mais il disparaît de l'histoire à la fin du règne de Domitien.

Articles connexes