Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bpv_353884 - GÉTA Tétradrachme syro-phénicien

GÉTA Tétradrachme syro-phénicien
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 650.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date: 205 
Nom de l'atelier/ville : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie 
Métal : argent 
Diamètre : 26  mm
Axe des coins : 9  h.
Poids : 12,30  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan large et ovale bien centré des deux côtés avec les grènetis visibles. Très beau portrait particulier de Géta. Joli revers bien venu à la frappe. Belle patine de collection ancienne 
Référence ouvrage: Prieur 204 (4 ex.)  - McAlee 716 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Buste drapé, tête nue, de Géta à droite, sa cappe tenue par un bouton à la clavicule .
Légende avers : GETAS KAISAR .
Traduction avers : (Geta césar) .
Description revers : Aigle à gauche, ailes écartées, tête et queue à droite, tenant un cuissot d’animal sacrificiel dans ses serres, et une couronne de lauriers dans son bec .
Légende revers : UPATOS TO . A . .
Traduction revers : (Consul pour la première fois) .
La question du drapé et cuirassé ou du drapé seul est difficile à régler car s’il est certain que le buste n’a pas de ptéryges, il porte quatre excroissances qui ne ressemblent pas à la rondeur d’une épaule. Tous les exemplaires connus étant du même coin, la comparaison n’est pas possible.
La chronologie des premières frappes de Geta à Antioche n’est pas simple car presque tous les types du premier groupe sont au revers de la Tyché d’Antioche, nous privant de l’indication essentielle que donne la présence ou non de la couronne dans le bec de l’aigle.
L’accession au titre de consul pour la première fois a été choisie comme séparation entre les émissions commémoratives du premier groupe et les émissions “économiques” du second. Dans le groupe 1 sont donc réunies les monnaies de Geta à la légende “Consul désigné”, précédant logiquement celle de “Consul pour la première fois” du groupe 2 ; malheureusement, un exemplaire (Prieur 195), a cette première légende et la couronne dans le bec... Curieusement aussi, on constate que ce classement des Geta “Premier Consul” dans le groupe 2 n’est pas cohérent avec les quantités frappées, plus en rapport avec les très faibles frappes du groupe 1. Ce n’est qu’en 211/212 avec les émissions aux deux étoiles que les frappes pour Géta atteindront des quantités “économiquement crédibles”.
Notre exemplaire présente un enfant imberbe, il aurait pourtant seize ans selon notre comput, très différent de l’autre Geta du second groupe (Prieur 205) qui présente un adolescent viril et barbu. Il faut donc que cet exemplaire date de 205, a probablement été frappé pour commémorer l’accession au consulat et que le Prieur 205 serait, lui, de fin 207, le deuxième consulat étant reçu en 208. La différence de deux ans révolus pourrait alors expliquer la différence d’aspect. On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, quatorze exemplaires sont maintenant répertoriés. Seuls trois musées ont un exemplaire, Munich, Banque du Liban et l’Israel State Museum (3 exemplaires provenant de la trouvaille de Mampsis).

GÉTA

(06/198-26/02/212) Lucius puis Publius Septimius Geta

César (06/198-fin209)

Géta, né le 26 mai 189, est devenu césar en 198 et a reçu l'année suivante le titre de pontifex. Il accompagne son père et son frère en Bretagne à partir de 208 et est élevé à l'augustat l'année suivante. Quand Septime Sévère meurt à York le 4 février 211, les deux frères ramènent les cendres de leur père à Rome et deviennent co-empereurs. Mais ils se haïssent. Finalement, après un an de règne conjoint, Caracalla tue son frère dans les bras de leur mère. Géta est voué à la "damnatio memoriæ" (damnation de la mémoire). Ses partisans sont systématiquement massacrés.