Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_295628 - ALEXIS Ier COMNÈNE Tetarteron

ALEXIS Ier COMNÈNE Tetarteron
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 45.00 €
Type : Tetarteron 
Date c. 1092-1118 
Nom de l'atelier/ville : Thessalonique 
Métal : cuivre 
Diamètre : 14,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,37  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan ovale et irrégulier, décentré au droit avec une usure très importante, mais identifiable. Patine noire 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : IC - XC .
Description avers : Buste du Christ de face avec le nimbe crucigère, vêtu du pallium et du colombium, bénissant de la main droite et tenant les Évangiles de la gauche .
Traduction avers : (Jésus Christ) .
Description revers : Buste d’Alexis couronné, debout de face, vêtu de la chlamyde parée de pierreries, tenant le globe crucigère de la main gauche et le sceptre cruciforme de la main droite .
Légende revers : AL [DESPOT ] .
Traduction revers : (Alexis despote) .
Le revers de ce tetarteron rappelle que Jean II, né dans la pourpre (porphyrogénète) est le fils d’Alexis Ier.

ALEXIS Ier COMNÈNE

(4/04/1081-15/08/1118)

1092-1118

Alexis Ier est l'ancêtre d'une dynastie qui allait régner sur Constantinople jusqu'en 1204, date de sa prise par les Croisés. Sur un plan monétaire, Alexis réforma le monnayage d'or et créa une nouvelle espèce, l'hyperpère, nouveau solidus de 20 carats de fin. Alexis Ier dut lutter contre les Normands. Il essaya de traiter avec les républiques italiennes, Pise et Venise. À la fin de son règne, il vit avec désespoir les Croisés s'emparèrent de Jérusalem. Loin de rapprocher les Chrétiens, séparés par le Grand Schisme de 1054, cette nouvelle intervention devait être la source de nombreux conflits entre byzantins et croisés


.