Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

LS11 - Sasanian numismatics GÖBL Robert

Sasanian numismatics GÖBL Robert
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 37.00 €
Auteur : GÖBL Robert 
Editeur : DURST 
Langue : anglais 
Caractéristiques : New-York, sd., 18x25,5, réimpression avec corrections, X+99 pages, 16 planches avec 254 photos, (en langue anglaise). 
Poids : 326  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Le monnayage des Sassanides, successeurs des Parthes au Proche et Moyen-Orient est passionnant et couvre une période de plus de quatre siècles entre les règnes d’Alexandre Sévère (222-235) et de Constans II (641-668), entre Rome et Byzance. Dernier avatar des mondes mède et perse, achéménide, gréco-oriental, enfin parthe, face aux grandes invasions qui secouèrent l’Orient et l’Occident entre le IIIe et le VIe siècle de notre ère, se terminant par l’invasion musulmane, l’Empire sassanide rayonna au propre comme au figuré sur la plus grande partie du Moyen-Orient. Son monnayage est déjà difficile du fait des inscriptions en pehlavi, parfois impossibles à retranscrire, et il semblait encore plus hermétique, car R. Göbl, autrichien, avait rédigé son ouvrage en allemand. Réimprimé dans la langue de Shakespeare, traduit par Paul Severin en 1990 avec de nouveaux apports et des corrections, cette réimpression devient plus accessible et permettra à de nombreux nouveaux collectionneurs qui s’intéressent à la numismatique de la région de faire leurs premiers pas. (en langue anglaise)..
J'ai dans ma bibliothèque, l'édition originale de R. Göbl, disparu récemment. Cette édition de 1971 était en allemand. Le monnayage des Sassanides, successeurs des Parthes au Proche et Moyen-Orient est passionnant et couvre une période de plus de quatre siècles entre les règnes d'Alexandre Sévère (222-235) et de Constans II (641-668), entre Rome et Byzance. Dernier rempart ou avatar du mondes mède et perse, achéménide, gréco-oriental, enfin parthe, face aux grandes invasions qui secouèrent l'Orient et l'Occident entre le IIIe et le VIe siècle de notre ère se terminant par l'invasion musulmane, l'Empire sassanide rayonna au propre comme au figuré sur la plus grande partie de l'Asie Centrale. Ce monnayage déjà difficile à cause des inscriptions en persan, parfois impossibles à retranscrire, me semblait encore plus hermétique, car R. Göbl, autrichien, avait rédigé son ouvrage en allemand. Réimprimé dans la langue de Shakespeare, traduit par Paul Severin en 1990 avec de nouveaux apports et des corrections, cette réimpression devient plus abordable et permettra à de nombreux nouveaux collectionneurs qui s'intéressent à la Numismatique de la région de faire leurs premiers pas. Car trente ans après sa publication, cet ouvrage reste incontournable avec ses tableaux, ses cartes, ses diagrammes et ses planches pour qui, veut essayer d'aborder le monnayage entre, Ardaser Ier (224-241) et Yazdgard III (632-651). Le Livre est divisé en dix-huit chapitres et Cinquante-huit sections avec un plan très structuré. Réimprimé par Durst à un prix très favorable, le seul défaut de la réimpression réside dans la qualité des planches qui ne permettra pas une lecture directe à partir des pièces. Mais les tableaux et les diagrammes réalisés par R. Göbl restent les meilleurs moyens s'aborder ce monnayage. Espérons que la disponibilité de cet ouvrage sur le marché, permettra à de nouveaux collectionneurs français qui avaient souvent délaissé ce monnayage de découvrir ou de redécouvrir les monnaies sassanides et leur merveilleuse iconographie hiératique, la diversité des types, des inscriptions et des ateliers.

Laurent Schmitt
.
Articles connexes