Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v09_2127 - RUSSIE - NICOLAS II Rouble du couronnement 1896 Saint-Pétersbourg TTB

RUSSIE - NICOLAS II Rouble du couronnement 1896 Saint-Pétersbourg TTB
MONNAIES 9 (2000)
Prix de départ : 99.09 €
Estimation : 144.83 €
Prix réalisé : 99.09 €
Type : Rouble du couronnement 
Date: 1896 
Nom de l'atelier/ville : Saint-Pétersbourg 
Quantité frappée : 191000 
Métal : argent 
Titre en millième : 900  ‰
Diamètre : 33,5  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 19,95  g.
Tranche : inscrite en creux en cyrillique (Argent pur 4 zolotniks 21 dolas) 
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Petits coups sur la tranche. Nombreuses petites marques de circulation visibles des deux côtés 
Référence ouvrage:  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Légende cyrillique .
Description avers : Tête nue de Nicolas à II gauche .
Traduction avers : (Par la grâce de Dieu, Nicolas II, empereur et autocrate de toute la Russie/ couronnement Moscou 1896) .
Titulature revers : Légende cyrillique .
Description revers : Glaive et sceptre entrecroisés surmontés de la couronne impériale ; au centre le globe crucigère ; le tout dans une couronne formée d'une branche d'olivier et d'une branche de chêne .
Traduction revers : (Rouble) .

RUSSIE - NICOLAS II

(1/11/1894-14/03/1917)

Nicolas II (18/051868-16/07/1918), le fils aîné d'Alexandre III et de Marie, succède à son père en 1894. Marié à Alix de Hesse dont il a cinq enfants, quatre filles et un garçon, il est un autocrate résigné. Dominé par Raspoutine jusqu'à l'assassinat de celui-ci en 1916, il s'est laissé entraîner dans la guerre russo-japonaise qui lui enlève la Mandchourie. La révolution de 1905 a fait vaciller son trône et la création d'une Douma démocratiquement élue ne peut pas empêcher la constitution de groupuscules bolcheviques, déterminés à prendre le pouvoir par la force. Il se laisse entraîner dans la guerre de 1914 par le jeu des alliances et son trône n'y résiste pas. Il est renversé en 1917 par la révolution de février et assassiné l'année suivante avec toute sa famille.

Articles connexes