Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Lr83 - Roman provincial coinage (R.P.C.), volume III : Nerva, Trajan et Hadrien (Ad 96-138) Sous la Direction de Michel Amandry et Andrew Burnett

Roman provincial coinage (R.P.C.), volume III : Nerva, Trajan et Hadrien (Ad 96-138) Sous la Direction de Michel Amandry et Andrew Burnett
Prix : 280.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : Sous la Direction de Michel Amandry et Andrew Burnett 
Editeur : British Museum Press 
Langue : anglais 
Caractéristiques : Paris/Londres 2015 : Les deux volumes sous coffret, 1368 pages, 340 planches en noir et blanc , (en langue anglaise) 
Poids : 5500  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
édité conjointement par le Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France et par le British Museum, cet ouvrage colossal s'attache aux monnaies frappées dans les provinces romaines..
« C’est un monument » est le premier commentaire qui vient à l’esprit quand on ouvre le nouveau volume du RPC III. Même son poids est monstrueux (près de 5,5 kg) avec ses 1000 pages, 340 planches avec 6.570 entrées, près de 7.000 photos et plus de 50.000 monnaies référencées. C’est le plus important des volumes actuellement publiés (RPC I, II, III et VII/1). Le dernier volume avait été publié en 2006 et un Supplément 3 a été mis en ligne cette année*.
A la page I, nous trouvons le plan général du Roman Provincial Coinage (RPC) en 10 tomes dont le premier volume fut publié en 1992 et qui comprend actuellement dix volumes. Le volume I a été publié en 1992, le volume II en 1999, le volume VII/1 en 2006 et le volume III, aujourd’hui. Le volume IV, consacré à la deuxième partie des Antonins (138-192) est en ligne sur Internet*. Le volume IX, Decius to Uranius Antoninus (AD 249-254) devrait bientôt voir le jour en version papier et seule la seconde partie du règne de Gordien III n’a pas trouvé encore d’auteur. La table des matières (p. V) présente les grandes lignes des deux volumes : le premier est consacré au catalogue (p. 1-787) et le second à l’introduction générale, aux différents index, aux cartes (p. 789-981 et planches 1-340).
Chris Howgego qui est venu rejoindre l’équipe éditoriale constituée de Michel Amandry et d’Andrew Burnett signe la préface (p. VII) où il rappelle les principes directeurs qui ont donné naissance à cette série, basée sur l’étude des dix principales collections numismatiques mondiales : Berlin, Cambridge, Copenhague, Glasgow, Londres, Münich, New York, Oxford, Paris et Vienne. Suivent une longue liste de remerciements (p. IX-X), une table des abréviations utilisées (p. XI-XVI) et une fiche d’utilisation de l’ouvrage (p XVII) qui sera très utile au lecteur que celui-ci devrait photocopier et garder à portée de main. Elle rappelle comment se servir du RPC : le numéro d’entrée en gras, suivi du métal, du diamètre en millimètres, du poids moyen avec le nombre d’exemplaires utilisés et l’axe des coins (horaire). Le nombre en fin de ligne entre crochets fournit le nombre d’exemplaires dans les dix grandes collections internationales. La seconde ligne indique le classement dans l’ouvrage de référence ou sa présence dans un corpus. Les deux lignes suivantes donnent les légendes et la description du droit et du revers. La quatrième partie de l’entrée est l’apparatus donnant la liste des différents exemplaires recensés dont celui photographié sur les planches. D’autre observations peuvent être ajoutées comme les analyses métalliques, des liaisons de coins ou la présence de contremarques. Ces informations sont précédées par un résumé historique et numismatique pour chaque cité ou entité concernée.
La liste des cités et le plan de l’ouvrage occupent les pages 1 à 8 des provinces de CyrénaIque et Crète jusqu’à l’Égypte en passant par les différents conventus de la province d’Asie avec plus de 400 entrées différentes réparties sur la partie orientale de l’Empire.
Le catalogue occupe les pages 9 à 787 avec 6.570 numéros pour les règnes de Nerva, Trajan et Hadrien (98-138). L’Égypte à elle seule occupe près d’une bonne moitié de l’ouvrage (p. 541-784 et n° 4111-F6535) sans oublier le monnayage des nomes pour les règnes de Trajan et d’Hadrien.
C’est une œuvre colossale avec plus de 50.000 monnaies recensées, un travail de Romain, indispensable pour qui veut se lancer dans l’étude des monnaies provinciales et dont il est impossible de rendre parfaitement compte dans un espace aussi réduit.
La seconde partie débute avec l’introduction générale (p. 791-873) divisée en quatre chapitres avec l’introduction historique (p. 791-796) ; un chapitre sur la production monétaire et les dénominations (p. 797-837). Ce chapitre est fondamental pour comprendre la circulation monétaire en Orient au IIe siècle après J.-C. Il contient aussi de nombreuses analyses métalliques. Les différents aspects sont traités géographiquement de manière régionale, par métal ou par espèces. Le troisième chapitre traite des légendes et des représentations tant pour les droits que pour les revers (p. 838-862). Ce chapitre aborde tous les thèmes liés à la propagande impériale. Le dernier chapitre (p. 863-875) de cette partie a pour objet l’empereur et le monnayage et les rapports que l’empereur entretient avec la monnaie provinciale par le biais de ses magistrats, du cadre plus général d’ateliers centraux à vocation militaire et la portée symbolique de la présence de l’empereur aux armées sur le terrain des opérations ou en visite comme Hadrien dans le cadre de ses « Voyages ».
Les index au nombre de 7 (p. 877-972) couvrent tous les domaines : les cités (p. 877-880) ; les noms et les titres de la famille impériale des Rois et seigneurs et des anonymes (p. 881-884) ; les légendes de droit (latin et grec) et les légendes de revers (latin et grec) (p. 885-914) ; l’index concernant les noms et les titres des empereurs et de leur famille ainsi que des magistrats romains (p. 915-941) ; l’index des noms en grecs (p. 942-943) ; l’index des types de droit et des types de revers (p. 944-971) ; enfin l’ultime index consacré aux contremarques (p. 972). Suivent six cartes afin de localiser provinces et ateliers monétaires (p. 975-979). 340 planches avec près de 7.000 monnaies photographiées viennent compléter l’ouvrage.
Le prix peut paraître élevé, mais au regard du travail accompli et de la somme de connaissances engrangées, il reste faible et c’est un investissement indispensable pour celui qui veut essayer de comprendre le monnayage provincial. Les autres volumes de la collection sont encore disponibles, n’attendez pas afin de vous les procurer, le volume I fut très vite épuisé avant d’être réimprimé !

Laurent Schmitt - Bulletin Numismatique n°147 - Novembre 2015
.