Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

LN02 - Numismatique de l'assurance française (1670-2002) GAILHOUSTE Raymond

Numismatique de l assurance française (1670-2002)  GAILHOUSTE Raymond
Prix : 53.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : GAILHOUSTE Raymond 
Editeur : Raymond Gailhouste 
Langue : français 
Caractéristiques : Castres, 2002, cartonné, (15 x 21cm), 798p., nombreuses illustrations 
Poids : 1280  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Avec plus de 1880 types recensés et répertoriés, cette édition définitive est complètement refondue et enrichie de plusieurs centaines de médailles et jetons avec une nouvelle numérotation.
Indispensable pour les collectionneurs de jetons du XIXe siècle, cet ouvrage à faible tirage devrait être épuisé sous peu..
NUMISMATIQUE DE L'ASSURANCE FRANÇAISE - 1670/2002 - Raymond Gailhouste, Auteur/Éditeur, Castres 2002, 800 pages, 2.000 illustrations, 53€. Édition définitive complètement refondue et enrichie de plusieurs centaines de médailles et jetons avec une nouvelle numérotation. L'ouvrage est disponible chez l'auteur/éditeur, 21, rue Guilhabert de Castres, 81000 Castres ; chez CGF, 36, rue Vivienne, 75002 Paris ; sur internet à http://www.cgb.fr/librairie/index.html et dans toutes les bonnes librairies spécialisées.

Il est toujours facile de trouver des défauts à un livre, il est beaucoup moins facile d'en publier un. La preuve évidente est qu'il y a beaucoup plus de gens qui critiquent les nouveaux livres que de gens qui font de nouveaux livres. Pire, certains de ceux qui critiquent, par exemple, le remarquable travail de ce passionné qu'est Raymond Gailhouste nous ont annoncé à grand renfort de publicités des livres à paraître il y a trois, quatre ans, neuf ans même, livres que nous n'avons toujours pas vus. Le " Gailhouste " nouveau, lui, est bien là.
Il faut donc relativiser et rester objectif : on ne dispose pas des mêmes moyens pour faire un livre sur les jetons d'assurances que pour faire un livre sur les monnaies modernes françaises ou sur les monnaies féodales françaises, le public, les tirages, la durée de vie ne sont pas les mêmes.
En pratique que demandons-nous, collectionneurs et numismates professionnels, à un livre ? Avant tout d'exister. Il doit nous donner un langage commun, des références de classement communes et la notion des limites de nos connaissances sur un sujet.
Que nous fournit le livre de Raymond Gailhouste ? Un état des lieux définitif et magistral pour les jetons et de médailles d'assurance, correctement illustré, correctement coté, d'un format pratique, à un prix incroyablement raisonnable pour un tirage aussi incroyablement faible. Que demande le Peuple ?
L'état des lieux ? Nous avons une sérieuse expérience sur le sujet avec deux catalogues spécialisés sur les jetons d'assurances, à leur sortie immédiatement épluchés par des confrères pour le compte de leurs propres clients, et nous pouvons confirmer que, sur le sujet, non seulement il n'y a rien de comparable mais que de nombreux domaines spécialisés seraient heureux de compter dans leurs rangs au moins un passionné aussi téméraire, efficace, consciencieux, courageux et d'esprit pratique que notre auteur pour rédiger Le Livre nécessaire à leur domaine. Où sont les livres récents en français sur les médailles et jetons de médecine ? Où sont les livres récents sur les médailles de mariage, les médailles parlementaires, le Conseil d'état, les Chambres de Commerce, l'Industrie au XIXe siècle et cent autres domaines où les collectionneurs manquent cruellement de références ? Le Gailhouste nouveau est la référence définitive non seulement parce qu'il devient difficile, à ce niveau, de trouver encore beaucoup d'inédits, mais surtout parce que l'auteur, considérant son travail comme terminé et ayant eu les pires difficultés à réaliser seul cet ouvrage, jure ses grands dieux à qui veut l'entendre qu'il n'y aura plus jamais de Gailhouste nouveau, ce qui explique la numérotation, nouvelle et définitive.
Correctement illustré ? Certes, ce n'est pas colorisé, c'est parfois un peu sombre mais soyons sérieux : nous ne sommes pas là pour admirer de la photo d'art sur papier glacé doré sur tranche mais pour identifier des jetons et médailles. Le but est indiscutablement atteint. Que demande le Peuple ?
Correctement coté ? Tout d'abord, c'est un ouvrage bilingue, en français et en euros, précaution bien utile alors que tous les sondages montrent que l'immense majorité des citoyens français et donc des collectionneurs pense toujours les valeurs en francs. Ensuite, au prix d'un gros effort de pointages, des cotes différentes ont été appliquées selon les poinçons : ceci est un progrès majeur. Nous signalons systématiquement les poinçons dans nos catalogues et avons souvent été obligés de constater de grosses différences de rareté que les cotes du " Gailhouste " première manière n'indiquaient pas. Si, dans certains cas, aucun poinçon n'est rare, dans d'autres on ne connaît qu'un seul exemplaire pour, par exemple, la lampe antique, la pipe voire la proue de bateau alors que la corne du même jeton se trouvera dans tous les plateaux. Les cotes sont effectivement le reflet du marché actuel et Raymond Gailhouste, à qui des experts patentés font appel pour expertiser des collections, était bien entendu le mieux placé pour les établir.
Un format pratique ? Le Gailhouste nouveau est en A5, c'est à dire la moitié d'une feuille de papier normale de 21x29,7 cm. C'est le format idéal pour aller en bourse, pour pointer sa collection, pour rendre visite à un ami collectionneur. Malgré ses huit cent pages, il est maniable et, grâce à sa reliure en cahiers cousus et collés, il ne risque pas de voir ses pages se détacher tout en s'ouvrant parfaitement à plat.
Le prix de 53€, pour un travail de cette importance et de cette épaisseur est, foi d'éditeur, remarquablement bas et il faut tirer son chapeau à l'auteur/éditeur d'avoir eu le courage de publier pratiquement à perte son ouvrage " chant du cygne " qui est ainsi vraiment à la portée de tous.
Il faut d'ailleurs regretter la faible quantité imprimée : 300 exemplaires dont 180 pré-vendus, c'est beaucoup trop peu et ce livre sera très rapidement épuisé. Sachant qu'il fournit les références qu'utiliseront tous les catalogues de vente professionnels pour les trente ou quarante (d'ici qu'un nouvel auteur apparaisse sur le sujet !) prochaines années, ne pas avoir l'ouvrage sera un grave handicap. On peut donc penser qu'il se traitera rapidement bien au-dessus de son prix actuel sur le marché de la bibliophilie numismatique.
C'est aussi un ouvrage essentiel pour tous les amateurs de monnaies XIXe par son sujet : l'assurance est probablement le secteur économique qui a fait " décoller " les autres lors de la Révolution Industrielle. Sans assurance, pas de commerce maritime, pas de projets ambitieux, pas même de possession tranquille. Imagine-t-on aujourd'hui de se retrouver à la rue en chemise, sans recours, parce que la maison a brûlé ? On ne peut pas bien comprendre le XIXe siècle français sans avoir lu le Gailhouste. Je dis lu et non consulté. Le Gailhouste se lit, se découvre et la France de 1850 se découvre. Imagine-t-on aujourd'hui que l'on pouvait alors s'assurer contre le service militaire ?


Michel Prieur
.
Articles connexes