Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Cv24b - Monnaies 24 - Royales & Modernes CLAIRAND Arnaud, GOUET Samuel, PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent

Monnaies 24 - Royales & Modernes CLAIRAND Arnaud, GOUET Samuel, PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 20.00 €
Auteur : CLAIRAND Arnaud, GOUET Samuel, PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent 
Editeur : CGF 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris 2005, broché, 14,5 x 21, 496 pages, 1530 monnaies décrites et commentées, et photographiées en couleur 
Poids : 500  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
La seconde partie de la vente est de loin la plus importante et constitue très certainement le plus bel ensemble de monnaies royales et modernes que nous ayons proposés depuis longtemps.

Parmi les 1.530 monnaies, nous trouvons 11 monnaies carolingiennes, 25 monnaies royales du temps des Capétiens avec une belle chaise d’or de Philippe VI de Valois accompagnée par un Ange d’or et un Pavillon d’or. 74 pièces de la guerre de Cent ans et du Bas Moyen Âge viennent compléter ce panorama et clôture la partie médiévale. 119 monnaies de la Renaissance ont fourni quelques bonnes surprises en nous révélant notamment des monnaies inédites. La période la mieux représentée est celle des rois Louis avec 423 pièces. Les règnes de Louis XIV et de Louis XV sont particulièrement bien représentés et l'on y compte plusieurs monnaies absentes des ouvrages de référence ainsi que certaines monnaies rarissimes comme le louis à l’écu de Béarn ou le demi-franc de Louis XIII de Lyon. Cet ensemble est complété par 82 monnaies de la période révolutionnaire avec deux pièces de 24 livres constitutionnelle et conventionnelle.

56 monnaies féodales et 40 monnaies étrangères (avant 1795) viennent clôturer la partie consacrée aux monnaies royales.

Les 611 monnaies françaises modernes permettent de découvrir 101 pièces de la naissance du Franc en 1795 à la chute du Premier Empire avec une très belle série de Napoléon Ier, puis seulement 15 monnaies Napoléonides, suivies par 11 monnaies des Cent Jours et des occupations étrangères de 1814-1815, sans oublier les monnaies de prétendant avec Napoléon II. 473 numéros concernent les monnaies contemporaines de Louis XVIII à la fin du Franc avec de nombreuses raretés et des pièces de qualités exceptionnelles 131 monnaies viennent enrichir la COLLECTION IDÉALE. Modernité oblige, 7 euros fautés terminent, avant 82 étrangères cette vente de légende avec un rarissime exemplaire de la 50$ de l’Exposition de San Francisco pour l’ouverture du Canal de Panama. Avec plus de 950.000 euros de prix de départ et 1.500.000 euros de prix d’estimation, c’est d’ores et déjà un événement numismatique..


MONNAIES XXIV est notre catalogue le plus important jamais réalisé avec 2.578 numéros avec des prix de départ compris entre 30€ pour une pièce de 1 franc Semeuse 1920 dans un état de conservation exceptionnel (FDC 65) et 17.500€ pour la rarissime pièce de 50$ fabriquée à l'occasion de l'exposition Panama-Pacifique en 1915. Au total, nous avons près d'un million d'euros pour les prix de départ et plus de 1,5 millions d'euros d'estimation, plus de 700 pages.
Les 2578 monnaies sont réparties de la manière suivante : 161 monnaies grecques, 192 monnaies gauloises, 648 monnaies romaines, 36 monnaies byzantines et orientales, 13 monnaies mérovingiennes et 11 carolingiennes, 60 monnaies féodales, 712 monnaies royales françaises et 31 royales étrangères, 5 monnaies coloniales, 5 jetons, 83 monnaies modernes étrangères, 602 monnaies françaises modernes dont des raretés insignes à toutes les époques, 130 exemplaires Collection Idéale, une série exceptionnelle d'essais de Pétain, des fautés franc et euro exceptionnels.
Vous découvrirez 1.049 monnaies antiques avec 161 monnaies grecques, 648 monnaies romaines, 18 monnaies byzantines, pour la première fois 18 monnaies orientales, 192 monnaies gauloises et 13 monnaies des royaumes barbares et mérovingiennes.
Parmi, les monnaies grecques, une belle série de monnaies de Grande Grèce et de Sicile, en particulier de Syracuse. Deux octodrachmes de Ptolémée IV et de Ptolémée VI ainsi qu'un statère de Cyrène viennent rehausser la série avec des prix de départ compris entre 75€ et 9.000€.
La sélection de 648 monnaies romaines présente un panorama diversifié entre le début de la République avec un didrachme romano-campanien jusqu'à Zénon avec des prix compris entre 50€ pour un petit bronze constantinien jusqu'à 5.800€ pour un magnifique aureus de Dioclétien.
Parmi les 192 monnaies gauloises, outre la deuxième partie d'une prestigieuse collection de monnaies à la croix, nous trouvons de nombreuses monnaies d'or dont un statère d'or des Parisii (prix de départ de 9.500€) ou des Vénètes (prix de départ de 3.500€). mais vous trouverez aussi des demi-dupondii de Vienne ou de Nîmes ou un petit bronze Arverne à 90 euros de prix de départ.
Treize monnaies mérovingiennes et barbares, souvent très demandées, il suffit d'examiner les résultats de MONNAIES XXIII, viennent clore cette partie antique avec un triens de Vic-en-Ponthieu ou de Marseille.
Des Carolingiens à la Révolution française, Monnaies XXIV comprend 734 monnaies ou jetons (n° 1050-1783), 56 monnaies féodales et 40 monnaies étrangères. Même si le Moyen-Âge est assez bien fourni (on notera au passage la présence d'un rare denier de Pépin le Bref pour Lyon, n° 1050) la palme revient aux XVIIe et XVIIIe siècles, principalement grâce au confié d'un collectionneur, M. M.L.F.A. Ce dernier, non content de se limiter à des exemplaires de qualité, cherchait particulièrement les monnaies rares. Ainsi trouvera-t-on enfin le demi-franc de Louis XIII pour Lyon dont le type de portrait n'était pas connu (n° 1285) ; les amateurs de demi-francs trouveront également un exemplaire de 1639 pour Troyes avec un large col orné de dentelle (n° 1293) - le seul autre exemplaire connu est conservé au Cabinet des médailles de Paris. L'unique louis d'or aux 4 L de Strasbourg avec IVD et au millésime 1695 - celui de la vente Albuquerque du 19 novembre 1988, n° 169 (vendu à l'époque 70.000 francs) - est également proposé dans cette vente (n° 1464). À côté d'insignes raretés comme le louis d'or dit " à l'écu " de Béarn de 1690 (n° 1453), sont enfin attestées plusieurs monnaies absentes du dernier Répertoire de Frédéric Droulers. Pour cette période, il s'agit de la plus belle vente que CGF ait réalisée depuis sa création.
La partie consacrée aux monnaies féodales (n° 1784-1839), au nombre de seulement 56 monnaies (MONNAIES XXII spéciale féodales oblige), comprend toutefois nombre de raretés comme le carolus de Nicolas du Châtelet pour Vauvillers (n° 1821). 40 monnaies étrangères viennent compléter cette partie (n° 1840-1879).
A l'image des précédents catalogues, chaque monnaie est minutieusement décrite et commentée, illustrée avers et revers en couleur.
Pour vous procurer la version papier de MONNAIES XXIV, commandez et réservez dès aujourd’hui les deux catalogues (MONNAIES XXIV, Antiques : n° 1 à 1049) et MONNAIES XXIV, Royales et Modernes : n° 1050 à 2579) pour 15 euros chacun avant la clôture de la vente et 20 euros après (franco de port dans tous les cas), comprenant la listes des résultats, deux ouvrages de plus de 300 et de 500 pages chacun.
.
Articles connexes