Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v45_0895 - MICHEL VII DOUKAS Histamenon nomisma

MICHEL VII DOUKAS Histamenon nomisma
MONNAIES 45 (2010)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 450.00 €
Prix réalisé : 280.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 290.00 €
Type : Histamenon nomisma 
Date: c. 1071 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : électrum 
Diamètre : 28,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,46  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan très large ovale et irrégulier, bien centré des deux côtés. Buste du Christ avec une usure plus importante à cause de la forme du flan. Très joli revers dont le coin commence à se boucher par endroit 
Référence ouvrage:  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : IC - XC .
Description avers : Buste du Christ de face, la tête coiffée d’un nimbe crucigère, vêtu du pallium et du colombium, bénissant de la main droite et tenant les Évangiles de la main gauche ; triple grènetis .
Traduction avers : (Jésus-Christ) .
Titulature revers : + MIX-AHA - RACIA O .
Description revers : Buste de Michel VII de face barbu, couronné, vêtu du loros, tenant de la main droite le labarum bouleté et de la gauche un globe crucigère ; triple grènetis .
Légende revers : D .
Traduction revers : (Michel roi) .
Flan bombé (scyphate). Au droit, le nimbe crucigère est orné de cinq globules posés en carré centré dans chacun des trois bras de la croix visibles ainsi que le labarum de Michel VII au revers. Au revers, 7 perles dans le diadème couronné et sept autres autour du cou.

MICHEL VII DOUKAS

(24/10/1071-24/03/1078)

Michel succéda à Romain IV quand ce dernier, libéré par les Turcs et revenant à Constantinople, fut aveuglé et mourut des suites de sa blessure. Une partie de l'Asie Mineure fut perdue, la Sicile fut envahie par les Normands et une sédition éclata dans les Balkans. Michel fut renversé par un complot en 1078. Déposé, il se retira dans un monastère.