Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Lp33 - Les monnaies frappées à Perpignan de 1711 à 1793, La Pallofe, hors-série n° 1 BELLUTEAU M. et MELMOUX P.-Y.

Les monnaies frappées à Perpignan de 1711 à 1793, La Pallofe, hors-série n° 1 BELLUTEAU M. et MELMOUX P.-Y.
Prix : 15.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : BELLUTEAU M. et MELMOUX P.-Y. 
Editeur : Association Numismatique du Roussillon 
Langue : français 
Caractéristiques : Perpignan 2012, 21x29,7 cm, 114 pages, illustrations en noir et blanc 
Poids : 515  g.
Commentaire
Article
Cet ouvrage publié par l'Association Numismatique du Roussillon répertorie en détail les monnaies frappées par l'atelier royal français de Perpignan. Cet atelier est créé par Louis XIV et fonctionnera jusqu'en 1835.
Ce catalogue est de fruit d'importantes recherches entreprises à partir des archives monétaires, de collections publiques et privées mais aussi des catalogues de vente des numismates professionnels français ou étrangers.
Georges Belluteau et Pierre-Yves Melmoux, Les monnaies frappées à Perpignan de 1711 à 1793, La Palloffe, hors-série n° 1, 2012, 114 pages N&B. Réf. : Lp33, 15 euros.

À l'occasion du 50e numéro de la Pallofe, l'Association Numismatique du Roussillon a pris l'heureuse initiative de publier un numéro hors-série consacré à l'atelier monétaire royal de Perpignan réalisé par Georges Belluteau et Pierre-Yves Melmoux. Le titre de cet ouvrage est trompeur, car ces deux auteurs ne se sont pas limités à l'étude des monnaies. Une part de l'ouvrage est consacré au personnel de l'atelier, aussi bien les officiers (directeurs, graveur, juges-gardes) que simples ouvriers, monnayeurs et ajusteurs. Une véritable étude prosopographique a été dressée par ces auteurs à partir de documents conservés aux Archives Départementales des Pyrénées Orientales. En raison du sérieux de ces deux auteurs, je n'ai pas hésité à leur fournir le fruit de mes recherches consacrées à l'atelier de Perpignan. Ils ont ainsi pu intégrer les informations que j'ai pu recueillir aux Archives Nationales ou aux Archives départementales du Rhône (Lyon), puisque l'atelier de Perpignan relevait, de 1710 à 1771, de la Cour des monnaies de Lyon. C'est ainsi que la liste des directeurs et des graveurs est dressée sans lacune, que nous retrouvons de nombreuses dates de décès et de baptême pour le personnel de l'atelier et même un exceptionnel tableau représentant le graveur Nicolas Vial.
Concernant les productions de l'atelier monétaire de Perpignan, le travail de messieurs Belluteau et Melmoux est non moins remarquable. Ils ont procédé au dépouillement des registres des délivrances encore conservés à Perpignan et retrouvé de nombreuses monnaies vendues dans les catalogues de différents maisons numismatiques ou encore conservés dans des collections publiques. Là encore, j'ai pu leur fournir le fruit de mes recherches dans les archives parisiennes, ce qui a utilement participé à compléter les données recueillies localement. Le résultat est sans appel : l'atelier de Perpignan figure désormais en tête des ateliers monétaires français les mieux étudiés. Ce numéro hors-série fera date et restera une référence pour les monnaies royales françaises émises dans cet atelier du Roussillon. Souhaitons que de telles initiatives puissent être menées pour d'autres ateliers.

Arnaud Clairand..
Articles connexes