Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Ln47 - La Nouvelle Monnaie de Nantes, lorsqu'on battait monnaie au Muséum sous la direction de Gildas SALAUN

La Nouvelle Monnaie de Nantes, lorsqu on battait monnaie au Muséum sous la direction de Gildas SALAUN
Prix : 25.00  €
12.50 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : sous la direction de Gildas SALAUN 
Langue : français 
Caractéristiques : Nantes 2006, broché, (21 x 29,7cm), 84p. illustrations dans le texte. 
Poids : 600  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Une étude approfondie du nouvel atelier monétaire de Nantes bâti au début du XIXe siècle, qui replace la production monétaire de Nantes dans le contexte économique de l'époque. (voir aussi l'article consacré à l'ouvrage)..
LA NOUVELLE MONNAIE DE NANTES : UN MODÈLE DE LIVRE D'ATELIER
L'Association numismatique armoricaine présente, dans le cadre de son 40e anniversaire et à l'occasion de la tenue des 50e journées de la Société française de Numismatique au musée Thomas Dobrée à Nantes, un livre très intéressant sur l'atelier monétaire de Nantes.
Sous la Restauration, la construction d'une nouvelle Monnaie est décidée pour remplacer l'ancienne Monnaie, alors dans un état de vétusté et de délabrement inquiétant. Le nouvel atelier monétaire est établi dans un quartier récent dont les rues n'existent pas encore, à l'exception de l'actuelle rue Voltaire. Cette décision met fin à près de deux décennies de pourparlers et de projets inaboutis.
Cinq auteurs ont participé à la rédaction de ce livre, parmi lesquels on retiendra Jean-Marie Darnis, archiviste de la Monnaie de Paris et bien connu des historiens et numismates, et Gildas Salaün, responsable du médaillier du musée Thomas Dobrée.
Ces derniers se sont attachés à réaliser une étude approfondie du fonctionnement de l'atelier monétaire de Nantes en replaçant sa construction dans le contexte historique, économique et social de l'époque. C'est ainsi que le récit débute par un chapitre consacré à l'économie nantaise au début du XIXe siècle, essentiellement basée sur le commerce triangulaire. L'historiographie sur ce sujet est abondante. Le lecteur intéressé aura le loisir de l'approfondir en consultant notamment l'excellent ouvrage de François Crouzet, professeur émérite de l'Université de Paris IV - Sorbonne, sur l'histoire économique de la France de 1800 à 2000.
Les chapitres suivants sont axés sur le quartier de la Monnaie et sur l'hôtel de la Monnaie. Les auteurs évoquent les raisons du projet, les étapes de sa réalisation et les difficultés survenues pour l'insérer dans la ville de Nantes. Ils présentent aussi le personnel de l'atelier monétaire et Philippe Gengembre, bien connu des passionnés de la numismatique du début du XIXe puisqu'il a occupé la fonction d'Inspecteur général de la Monnaie de Paris. À la lecture de ces chapitres, on se rend vite compte de l'influence de la nouvelle Monnaie sur l'urbanisme du quartier et de son importance pour l'activité économique de la région nantaise.
Les numismates non historiens trouvent également leur bonheur puisque un chapitre est dédié aux productions de la Monnaie de Nantes et un autre à la médaille de juillet 1832 qui commémore le premier anniversaire de la Révolution de juillet à Nantes et que l'on peut encore se procurer dans notre boutique moderne.
Le récit est très vivant, ponctué d'anecdotes, et abondamment illustré de lithographies, de plans, de dessins, de photos de monnaies provenant souvent de la Collection Idéale et surtout de documents d'archives placés en annexes. A ce propos, on peut juste regretter l'absence dans cette rubrique de textes reproduits émanant des archives de la Monnaie de Paris. Mais ceci ne retire rien à la qualité de cet excellent ouvrage.
Saluons donc ici l'initiative du musée Thomas Dobrée et du responsable de son médaillier qui a su tirer profit de l'occasion qui lui était offerte pour faire publier une excellente monographie sur un atelier monétaire du XIXe siècle. En dehors du site de Geoffroy Colé sur l'atelier de Rouen, c'est malheureusement le seul atelier qui ait fait l'objet d'une étude approfondie ! Espérons que ce livre, disponible en nos locaux, fera des émules. Des ateliers monétaires comme ceux de Lille, Strasbourg, Bordeaux ne demandent en effet qu'à sortir de l'ombre et... des cartons d'archives !

Stéphane Desrousseaux, BULLETIN NUMISMATIQUE - JUIN 2006.
Articles connexes